Coronavirus en Belgique: puis-je encore sortir pour courir ou me promener en famille?

Afin de lutter contre l'épidémie de coronavirus, la Belgique a pris de mesures de confinement depuis ce mercredi 18 mars à midi, et ce jusqu'au 5 avril. Mais confiné, veut-il dire enfermé chez soi ?

Le mot d'ordre est maintenant: restez chez vous un maximum. Seuls les déplacements indispensables sont autorisés.


►►► A lire aussi: Les mesures de confinement en Belgique


Cependant, une activité physique reste permise (et même "encouragée"): soit courir, à deux maximum, mais en respectant bien les distances sociales (1,5m d'écart), ou la promenade dans le quartier, "à condition de pratiquer cette activité uniquement entre membres de la famille vivant sous le même toit"

Vous pouvez donc sortir profiter du temps printanier, mais pas question de s'agglutiner sur l'herbe des parcs avec d'autres promeneurs ou de se rendre dans les plaines de jeux en plein air (elles sont de toute façon fermées à de nombreux endroits, notamment en Région bruxelloise).

Est-ce le moment de se mettre au sport ?

Il est déconseillé aux personnes sédentaires de profiter de cette période pour se mettre au sport. "Toute activité physique inhabituelle ou intense fatigue le corps et affaiblit le système immunitaire", explique Marc Francaux, professeur en physiologie de l’exercice à l’UCLouvain. Ce n’est donc pas le moment approprié pour "se mettre au sport".

Par contre, si vous vous entraînez régulièrement, vous pouvez poursuivre vos entraînements classiques, mais sans efforts intenses. Une pratique régulière du sport améliore même le système immunitaire sur le long terme. "Le bénéfice se voit quand les personnes prennent de l’âge. Il y a une différence entre ceux qui ont pratiqué du sport toute leur vie et les sédentaires"précise Marc Francaux.

1m50 de distance quand on fait du sport c’est nettement insuffisant

Attention aux distances de sécurité à respecter, cependant. 

"Quand on produit un effort, on ventile beaucoup plus, l’expiration est beaucoup plus importante et les aérosols qui peuvent contenir le virus sont projetés beaucoup plus loin, à plusieurs mètres", avertit Marc Francaux. 

Pour le professeur en physiologie de l’exercice à l’UCLouvain, la conclusion est simple: "pratiquer du sport autrement que seul, on se met réellement en danger et on met les autres en danger".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK