Coronavirus en Belgique : pourquoi y a-t-il plus de décès chez les hommes que chez les femmes ?

En Belgique il y a légèrement plus de femmes qui sont contaminées par le coronavirus que d’hommes, selon les derniers chiffres dévoilés par Sciensano l’institut de santé publique. Des statistiques dont il ressort aussi que les hommes meurent davantage que les femmes du Covid-19.


►►► A lire aussi : Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus


 


Ce midi lors de la présentation des chiffres sur l’évolution de l’épidémie en Belgique, l’infectiologue Yves Van Laethem, porte-parole du centre de crise interfédéral est revenu sur cette différence qui s’explique scientifiquement. Comme il l’explique, le sexe joue un rôle important dans les maladies infectieuses comme le Covid-19 : "Le sexe est une variable significative dans la plupart des maladies infectieuses. On sait de longue date que pour la plupart d’entre elles, l’homme a plus de morbidité, c’est-à-dire plus de séquelles, ou d’évolutions difficiles et de mortalité que la femme. Deux éléments entrent en compte : un élément hormonal et également génétique. Les hommes ont un chromosome Y là où la femme a un chromosome X".

Il ajoute : "Cette délétion d’une partie du patrimoine génétique permet (malheureusement) à l’homme de moins bien résister à la plupart des maladies infectieuses. La femme est génétiquement mieux armée pour résister à la plupart des maladies infectieuses. Ce qui explique que même si le nombre de gens contaminés dans la gent féminine, la morbidité, le séjour à l’hôpital ou la mortalité est plus significatif chez l’homme".

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK