Coronavirus en Belgique : lourd bilan de 89 décès enregistrés en 24h et plus 500 hospitalisations en moyenne par jour

Coronavirus en Belgique : plus de 13.000 contaminations et 500 hospitalisations en moyenne par jour
3 images
Coronavirus en Belgique : plus de 13.000 contaminations et 500 hospitalisations en moyenne par jour - © Tous droits réservés

En moyenne, 13.052 nouvelles contaminations au coronavirus ont été enregistrées par jour entre le 17 et le 23 octobre, soit 38% de plus que la semaine précédente, ressort-il ce mardi matin des derniers chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano. 12.727 nouveaux cas ont été enregistrés par Sciensano au cours des dernières 24hAu total, 333.718 personnes ont contracté le virus depuis le début de la pandémie en Belgique.

Les admissions à l’hôpital ont elles atteint une moyenne quotidienne de 502 soit une hausse de 88%. Actuellement, 5260 personnes sont hospitalisées pour cause de Covid-19 (+9%), dont 809 en soins intensifs (+7%) et 404 sous assistance respiratoire. 494 nouvelles admissions ont été enregistrées au cours des dernières 24h. Au cours des 7 derniers jours, le nombre total de lits d’hôpital occupés a augmenté de 2487, dont 363 lits occupés supplémentaires en soins intensifs, indique le rapport journalier de Sciensano.


►►► Lire aussi : pour Yves Van Laethem, "il faudra décider ce week-end" si la Belgique doit être reconfinée


Sur l'ensemble du territoire, on constate une augmentation de 90% des lits occupés et de 81% des lits de soins intensifs. Plusieurs experts indiquent que la saturation des hôpitaux pourrait être ce qui conduirait à un nouveau confinement.

A la date du 26 octobre, 169 personnes sont sorties de l'hôpital. 

Les décès en forte augmentation

On déplore à ce jour 10.899 décès depuis le début de l'épidémie. 89 nouveaux décès ont été enregistrés au cours des dernières 24h, c'est un record depuis le début de cette deuxième vague.

En moyenne, 49 personnes par jour décèdent du coronavirus, c'est une augmentation de 16,4%. Mais, au regard des chiffres bruts, qui n'ont pas encore été ventilés on constate plusieurs jours où le nombre de décès est nettement supérieur à la moyenne. Le 23 octobre on déplorait déjà 85 décès sur base des chiffres cette fois consolidés. Et depuis le 24 octobre, les chiffres sont supérieur à 70 décès quotidiens. La courbe de la moyenne quotidienne des décès devrait donc augmenter de façon importante dans les prochains jours, lorsque les chiffres auront été consolidés. 

La courbe des décès suit celle de l'augmentation des cas puis celle des hospitalisations.

21,1% de taux de positivité

Le taux de positivité des tests, à savoir la proportion des personnes positives sur l’ensemble des personnes testées, atteint désormais 21,1% à l’échelle nationale. Mais c'est en province de Liège que ce taux est le plus élevé avec un taux de positivité de 37%. Au cours de la période du 17 octobre au 23 octobre, 468.464 tests ont été effectués, soit une moyenne journalière de 66.923 tests.

Le taux d’incidence est de 1369,3 contaminations pour 100.000 habitants sur les 14 derniers jours. C’est une augmentation de 200%.

Vers une inflexion des courbes à Bruxelles ? Prudence mais...

S'il est trop tôt pour se réjouir, il semble qu'à Bruxelles on puisse observer, au moins un ralentissement des augmentations, voire même une petite inflexion des courbes. Toutefois, il est nécessaire de rester prudent à ce stade. 

Si l'on observe la courbe des nouvelles contaminations, on constate que c'est à Bruxelles où l'augmentation des contaminations est la moins rapide avec une augmentation de 18% entre la période du 17 au 23 octobre et la semaine précédente. A l'inverse on observe que l'augmentation des cas est bien plus importante dans les autres provinces, elle tend même par endroit à presque doubler. Avec une augmentation de 90,3% d'augmentation, c'est en Flandre Orientale où l'on observe la montée de la courbe des contaminations la plus rapide. 

En chiffres absolus, on déplorait le 20 octobre dernier, 2892 cas. Un record. Et on observe une légère inflexion à partir du vendredi 23 octobre où on compte 1635 nouveaux cas. Une baisse qui semble se poursuivre légèrement. 

A rappeler tout de même : la politique de testing a récemment changé. Les critères ont été restreints. En effet, pour éviter la saturation des laboratoires, les autorités ont décidé de ne plus tester les personnes asymptomatiques, celles revenant de zone rouge ou les personnes ayant eu un contact avec une personne positive mais ne présentant aucun symptôme. Ces personnes sont désormais invitées à s'isoler. 

On peut également observer cette inflexion avec la courbe des hospitalisations. On constate en effet une légère baisse des admissions. Le 21 octobre, on comptait 86 nouvelles admissions. Un pic à 113 nouvelles admissions en 24h a été noté le 24 octobre. Mais on observe une légère baisse avec 61 nouvelles admissions ce lundi 26 octobre. Rappelons tout de même que, pour l'heure 56% des lits de soins intensifs disponibles dans la capitale sont occupés. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK