Coronavirus en Belgique : les mosquées ne rouvriront pas leurs portes pour célébrer la fin du Ramadan

Coronavirus en Belgique : les mosquées ne rouvriront pas leurs portes pour célébrer la fin du Ramadan
Coronavirus en Belgique : les mosquées ne rouvriront pas leurs portes pour célébrer la fin du Ramadan - © Tous droits réservés

Malgré le déconfinement progressif entamé en Belgique depuis début mai, les mosquées ne pourront rouvrir leurs portes au public durant l’Aïd-El-Fitr, la fête de fin du Ramadan, qui aura lieu le 23 ou 24 mai prochains, annonce lundi l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB). Si la bulle sociale a récemment été élargie de quatre personnes, les rassemblements restent proscrits. La prière de l’Aïd ne pourra dès lors être accomplie qu’à la maison, sans khotba (discours) et en cercle restreint.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Alors que la Belgique a entamé un long processus de déconfinement, l’EMB souhaite que les activités au sein des lieux de culte redémarrent graduellement. Plusieurs réunions se sont d’ailleurs tenues en ce sens dernièrement entre le ministre de la Justice, les représentants des cultes reconnus, et des experts du groupe en charge du déconfinement (GEES).

"Les dates des 29 mai et 5 juin ont ainsi été proposées collégialement par les cultes pour la reprise des activités, mais la décision finale revient au Conseil national de sécurité, qui doit se prononcer prochainement à ce sujet. Tous les cultes devront s’y conformer", indique l’EMB dans un communiqué publié lundi.


►►► Lire aussi : Coronavirus : de Schaerbeek à Molenbeek, un Ramadan chamboulé par le confinement


Entre-temps, l’EMB dit continuer à œuvrer pour une réouverture des lieux de prières dans le meilleur délai possible. "À cet effet, nous avons transmis aux autorités les mesures de précaution que nous préconisons pour la réouverture des mosquées et des autres lieux de cultes. Parmi celles-ci, l’occupation d’une surface de 10 m2 par fidèle dans la salle de prière, avec un maximum de 100 fidèles par lieu de culte", souligne l’Exécutif.

Dans l’attente, l’EMB invite une nouvelle fois les citoyens de confession musulmane à respecter minutieusement toutes les décisions sanitaires prises par les autorités.

Le mois du Ramadan est la période de l’année durant laquelle les mosquées sont le plus fréquentées. Toutefois, la préservation de la santé et de la vie des citoyens, qui est l’une des finalités de l’islam, passe avant toute autre considération. C’est pourquoi la décision a été prise de fermer toutes les mosquées du pays, explique l’EMB. L’Exécutif tient d’ailleurs à souligner l’attitude exemplaire de la communauté musulmane de Belgique qui s’est bien conformée à ces mesures et a vécu un mois de Ramadan "empreint de sagesse, de patience et de solidarité".

A partir de ce lundi 18 mai, phase 2 du déconfinement, les cérémonies de mariage et les funérailles peuvent se dérouler en présence de 30 personnes maximum.

 

Reportage sur le ramadan et le confinement, dans notre journal télévisé du 24 avril