Coronavirus en Belgique: les mariages civils et les soirées de mariages seront-ils annulés ?

Les mariages peuvent être maintenus, en petit comité, dans les communes.
Les mariages peuvent être maintenus, en petit comité, dans les communes. - © KEVORK DJANSEZIAN - AFP

En raison du coronavirus, les rassemblements de personnes sont interdits en Belgique, comme l’a décidé le Conseil national de sécurité. Les mariages, comme d’autres domaines, sont concernés. Mais il y a des aménagements.

  • Le mariage civil

Concernant les mariages civils, à l’administration communale, les règles risquent d’être les mêmes dans toutes les communes du pays : maintien de la cérémonie mais en petit comité. La RTBF a sondé deux des plus grandes villes du pays, Bruxelles et Liège.

Dans la cité ardente, les mariages ne seront plus célébrés qu’en comités restreints et un maximum de vingt personnes est autorisé. La mesure est d’application dès ce vendredi où trois mariages sont programmés dans le courant de l’après-midi.

A la Ville de Bruxelles, où plus de 600 mariages sont célébrés chaque année, décision a été prise de maintenir les unions, devant l’officier de l’Etat civil. "Mais nous incitons les mariés à célébrer leur union en petit comité. Si des futurs mariés préfèrent un report, cela sera possible sans devoir repayer des frais administratifs une deuxième fois", explique le cabinet de l’échevin de l’Etat civil Ahmed El Ktibi (PS)Ce samedi, six mariages sont au programme. "Evidemment, nous ne pouvons pas réaliser de comptages. Nous comptons sur la sagesse et le civisme des personnes qui viendront à l’hôtel communal.Dernière décision : la suspension et le report des noces d’or et noces de diamant.

A Molenbeek, l'accueil des mariés est strictement encadré. Ce sera les mariés, leur témoin respectif, leur père et leur mère. Au total donc: huit personnes. "Mais nous conseillons le report du mariage. Si ce n'est pas possible, le mariage est maintenu avec un public restreint."

  • Le mariage religieux

Les mariages à l’église peuvent toujours être organisés mais en comité restreint, question de ne pas favoriser d’éventuelles contaminations. L’église catholique de Belgique a fait part de ses recommandations dès jeudi.

  • Les salles de fêtes

Ici, le doute n’est pas permis : annulation pure et simple vu le nombre de personnes rassemblées en un même lieu. Les gérants de salles et de lieux festifs contactés nous répondent tous la même chose : les mariages et les autres événements sont annulés ou reportés après le 3 avril. Hakan Gunduz gère la salle La Maison Blanche à Saint-Nicolas, dans la région liégeoise. "Ces mesures prises par le gouvernement ont un gros impact pour nous", explique le gérant de cette salle pouvant accueillir jusqu’à 500 personnes. "Ce vendredi soir, des fiançailles sont prévues à la Maison blanche. Les mesures prenant court à minuit, l’horaire a été adapté. La salle ouvrira deux heures plus tôt, à 17 h, mais les convives devront cesser les festivités à minuit", regrette le gérant.

Samedi, un mariage turco-bosniaque est annulé. "J’ai téléphoné au client pour lui annoncer la mauvaise nouvelle et le contexte. C’est encore plus compliqué à annoncer quand on sait que nombre d’invités venaient de l’étranger." Hakan Gunduz a été contacté par ses autres clients dont les mariages sont programmés entre ce samedi et le 3 avril. "C’est une catastrophe. Encore plus grande vu que nous avons réalisé des investissements dans la salle, que nous avons des créanciers et que les rentrées financières ne sont pas présentes. En période creuse, nous percevons des acomptes pour les mariages organisés dans plusieurs mois. Mais vu l’incertitude liée au coronavirus et ce depuis quelques jours, les gens sont beaucoup plus réticents à réserver un lieu."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK