Coronavirus en Belgique : les jeunes sont désormais les plus infectés et ne sont pas épargnés par les hospitalisations

Alors que nous sommes face à "la deuxième vaguelette de l’été", comme le soulignait Yves Van Laethem, porte-parole du centre interfédéral de crise, les experts observent que les jeunes sont particulièrement touchés par le coronavirus.

En effet, on compte ce mardi une moyenne de 778,9 cas par jour, soit une augmentation de 52%. De plus, ce rebond de l’épidémie de coronavirus se vérifie sur l’ensemble du territoire.

Les jeunes sont les plus contaminés

Mais, et c’est la particularité de ce rebond, les jeunes sont désormais dans l’œil du virus. Sciensano annonçait ce lundi que les jeunes entre 20 et 29 ans étaient la tranche d’âge la plus infectée. Entre le 8 et le 15 septembre, Sciensano a enregistré 993 nouvelles contaminations pour cette tranche d’âge contre 884 pour les 30 à 39 ans ou encore 146 nouvelles contaminations chez les 70 à 79 ans.

Et si certes, les jeunes sont censés être moins à risque que leurs aînés, non seulement, asymptomatiques ou pas, ils sont porteurs du virus et donc contagieux mais en plus, pour cette tranche d’âge aussi le risque zéro n’existe pas.

Une réduction de l’âge des personnes hospitalisées

En effet, les plus jeunes peuvent aussi faire des formes plus sévères qui nécessitent une prise en charge hospitalière.

D’ailleurs, selon Sciensano, "la proportion des patients plus jeunes admis à l’hôpital est en augmentation ces dernières semaines. Néanmoins le nombre total de patients admis est encore peu élevé, donc on ne remarque pas actuellement d’augmentation du nombre absolu d’admission chez des jeunes".

Pour l’heure, il faut attendre les chiffres ventilés pour réellement observer une tendance nette. Toutefois, comme l’explique Sciensano, l’âge médian des personnes hospitalisées a réduit de 10 ans entre la première vague du coronavirus et aujourd’hui. En effet, jusqu’au 21 juin, l’âge médian des personnes admises à l’hôpital était de 71 ans. Depuis, le 21 juin, il est désormais à 61 ans.


►►► Lire aussi : les jeunes adultes n’ont pas été épargnés par l’épidémie de coronavirus, ils témoignent

►►► Lire aussi : coronavirus en Belgique : les patients hospitalisés sont plus jeunes que pendant la première vague


Ce que l’on peut également observer sur les courbes de Sciensano c’est que la courbe des hospitalisations pour les personnes âgées entre 20 et 49 est celle qui augmente le plus significativement. Et parallèlement, à la même période soit entre le 23 et le 28 août dernier, la courbe des admissions à l’hôpital pour les plus de 80 ans montre également une augmentation.

Plusieurs experts ont mis en garde contre une augmentation des cas de coronavirus chez les jeunes qui pourraient ensuite contaminer les personnes à risques.

2 images
Source : Sciensano © Sciensano

Faible mortalité chez les jeunes

En effet, si de plus en plus de personnes âgées entre 20 et 49 ans sont hospitalisées, Sciensano rappelle que la mortalité reste très faible chez les plus jeunes. "Il faut néanmoins garder à l’esprit que le facteur de risque principal pour l’évolution vers le décès reste l’âge élevé et que donc parmi cette population de patients plus jeunes, la mortalité est moins élevée que lors de la première vague", explique l’institut.

Journal télévisé 13H

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK