Coronavirus en Belgique : "Le Covid-19 menace notre société et nous annonce des semaines difficiles"

Le Centre de crise et l’institut de santé publique Sciensano ont repris leurs conférences de presse trois fois par semaine pour faire le point sur l’épidémie de Covid-19 dans notre pays.

Les nouvelles admissions à l’hôpital et les nouvelles infections "ne vont pas dans la bonne direction", a déclaré Frédérique Jacobs, qui remplace Yves Van Laethem en tant que porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19.

Dès lors, "au plus tôt courbe redescendra, au plus tôt nous reprendrons la situation en main et nous éviterons une situation comparable à celle de mars". Et Antoine Iseux, du centre national de crise de compléter : "Le Covid-19 menace notre société et nous annonce des semaines difficiles […] Les semaines à venir seront compliquées, mais nous pouvons le faire ensemble avec patience et courage".

Des propos qui vont dans le sens de ceux tenus par Emmanuel André sur le plateau du journal télévisé de 19h30 mercredi soir

"Cinq, c’est mieux que zéro"

Frédérique Jacobs a alors rappelé l’importance de limiter les contacts sociaux en respectant la règle de la "bulle de 5". "Nous ne pouvons élargir notre bulle familiale qu’avec 5 autres personnes. Par exemple votre grand-père, grand-mère, votre frère, votre sœur ou un bon ami […] Ces contacts doivent rester les mêmes pendant le mois suivant et ils sont réciproques. Vous choisissez vos contacts et ils vous choisissent."


►►► À lire aussi : Avec la bulle de 5 personnes, c’est la fin des repas entre collègues


Pour la porte-parole, "5 c’est plus efficace que 10 ou 15 et c’est mieux que zéro. Ça vous permet de voir des personnes qui vous sont chères". Il s’agit là de la manière "la plus efficace pour diminuer la propagation du virus".

Dans ce contexte, a ajouté Frédérique Jacobs, "nous vous demandons de ne pas chercher des échappatoires et de suivre les mesures mises en place".

Des mesures supplémentaires dans certaines zones du pays ?

Quant aux personnes chez qui une infection au Covid-19 est suspectée, il leur est demandé de rester chez eux en attendant le résultat du test.

Après avoir détaillé les mesures en vigueur à Anvers, Frédérique Jacobs a formulé cet avertissement : "Il n’est pas exclu que des mesures supplémentaires soient prises à l’avenir dans d’autres zones du pays si cela ça s’avère nécessaire."


►►► Suivez l’évolution de l’épidémie de coronavirus en Belgique avec ces graphiques mis à jour quotidiennement


Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK