Coronavirus en Belgique : le conseil supérieur de la santé confirme l'inefficacité de la vitamine D et du zinc pour soigner le covid-19

Il y a une semaine, plusieurs experts français recommandaient de donner un supplément de vitamine D à la population, afin de se protéger du covid-19. Les vertus pour le système immunitaire de cette vitamine, dite "du soleil", car elle est synthétisée notamment par exposition de la peau aux rayons du soleil, pouvaient laisser penser qu'elle serait bénéfique en ces temps de pandémie.

Pourtant, comme le disait à l'époque Nicolas Dauby, spécialiste en maladies infectieuses au CHU Saint-Pierre, rien n'indique que la vitamine D puisse être particulièrement efficace face au covid-19. Ce jeudi, le Conseil supérieur de la santé fait paraître un avis qui va dans le même sens : la vitamine D n'est pas la panacée, tout comme le zinc. Attention donc aux rumeurs. "En période de crise, il est tentant de s'accrocher à des solutions rapides et miraculeuses, mais elles sont presque toujours trop belles pour être vraies, regrette le CSS dans son communiqué. On assiste parfois à une exploitation éhontée de cette aspiration bien compréhensible."


►►► À lire aussi : Vitamine D chez les enfants: la France met en garde contre le surdosage avec les compléments alimentaires


Evoquant des "informations folles", le conseil supérieur de la santé rappelle que les études sur ces deux molécules n'ont donné "que peu de résultats vraiment probants". "Aucune des études disponibles ne démontre que l'administration de vitamine D à dose modérée ou plus élevée puisse prévenir d’une manière ou d’une autre la COVID-19 ainsi que l’évolution vers des formes plus graves de la maladie", ajoute le Conseil.

Les scientifiques notent toutefois qu'environ 80 % de la population belge aurait "des teneurs corporelles modérément à assez fortement insuffisantes en vitamine D". Ils invitent donc les personnes qui présentent un risque accru de maladies et dont le statut en vitamine D est souvent faible, comme les femmes enceintes, les personnes âgées institutionnalisées ou encore certains végétariens, à évaluer leur statut de vitamine et de prendre des compléments en fonction : 10à 20 microgrammes par jour.


►►► À lire aussi : Une surdose de vitamine B12 augmente le risque de décès


Concernant le zinc, lui aussi recommandé pour booster les défenses immunitaires, il n'a selon le CSS aucun effet bénéfique avéré à ce jour contre le covid-19. Les scientifiques recommandent tout de même aux personnes qui auraient des carences en zinc (10 à 20% de la population) de consommer des produits qui en sont riches : viande, poisson, oeufs, produits laitiers ou encore céréales et légumineuses, voire des compléments (10 milligrammes par jour).

Enfin, le conseil supérieur de la santé estime que la vaccination contre le coronavirus ne doit pas interrompre un traitement à base de vitamine D et/ou de zinc. "Pour éviter toute interaction éventuelle avec la réponse vaccinale, le CSS préconise de ne pas modifier la dose ingérée 2 à 3 semaines avant et après la vaccination", précise cependant le communiqué.

Coronavirus: les bienfaits de la vitamine D (JT 24/01/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK