Coronavirus en Belgique le 13 avril 2021: 919 patients en soins intensifs, le taux de positivité grimpe rapidement

Les congés de Pâques et la baisse importante des tests dans les écoles semble avoir une influence importante sur les chiffres disponibles à propos de l'épidémie de coronavirus en Belgique. Depuis une semaine, le taux de positivité, c'est-à-dire le pourcentage de tests positifs sur l'ensemble de ceux qui sont réalisés, ne cesse en effet de grimper, passant de 7,8% le 5 avril à 9,4% aujourd'hui.

Cela s'expliquerait d'une part parce qu'il y a moins de testing massif, et que donc les tests sont plus ciblés, concernant plus souvent des personnes symptomatiques ou cas-contact à haut risque. Et d'autre part parce qu'en période de congés, les personnes attendraient plus longtemps, jusqu'à observer de sérieux symptômes, avant de se faire tester.

Cela a pour conséquence qu'il est difficile de savoir si la baisse constatée des cas détectés correspond ou non à une réelle baisse des transmissions.


Lire aussi: Cas détectés en baisse, mais tests aussi, et taux de positivité en hausse : les contaminations au Covid-19 diminuent-elles vraiment en Belgique ?


 

Après une légère baisse, le nombre d'admissions semble en tout cas se stabiliser autour de 250 admissions par jour et ne plus réellement diminuer.

De même, après deux jours de légère baisse, le nombre de patients en soins intensifs est repassé au dessus de la barre des 900 lits occupés, avec 919 patients dans ces unités.

Après avoir grimpé rapidement en une semaine, le nombre de décès semble lui aussi se stabiliser.

 

Les chiffres consolidés du tableau de Sciensano 

 

Note : ces chiffres sont tirés des données actualisées publiées par Sciensano en " opendata ", et mises sous forme de tableau ici : https://datastudio.google.com/embed/reporting/c14a5cfc-cab7-4812-848c-0369173148ab/page/ZwmOB 

 

Cas détectés*: Entre le 3 et le 9 avril,3485nouvelles infections au coronavirus ont été détectées en moyenne chaque jour. C'est une diminution de 20% par rapport à la semaine précédente.  

 

Tests: Entre le 3 et le 9 avril, une moyenne de 42.400 tests ont été effectués quotidiennement, un total en baisse de 32% par rapport à la semaine précédente. 

 

Admissions: elles s'élèvent en moyenne à  253  entre le 6 et le 12 avril. C'est une baisse de 5% par rapport à la semaine précédente. 

 

Taux de reproduction: Calculé sur base de l'évolution des admissions, le Rt du coronavirus s'établit aujourd’hui à  0,99. Lorsqu'il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s'accélère. 

 

Personnes hospitalisées**: 3214patients sont actuellement hospitalisés en lien avec le Covid-19, dont 919 patients traités en soins intensifs.  

 

Taux de positivité***: sur base des résultats des tests obtenus entre le 3 et le 9 avril, il est de9,4%, en hausse de 1,5% par rapport à la semaine dernière.

Décès: Entre le 3 et le 9 avril, 42,4 personnes sont décédées en moyenne par jour des suites du virus, soit 28,9 de plus que la semaine précédente. Depuis le début de l’épidémie, 23.503 personnes sont mortes du coronavirus. 

 

¨* Les cas détectés sont le nombre de patients où un test positif a confirmé la présence du virus. La date qui est considérée est celle du diagnostic, pas du résultat du test. Les données sont considérées comme consolidées après 4 jours. Le nombre de cas peut dépendre en partie de la stratégie de testing : si on teste plus systématiquement, on détecte aussi plus de cas. 

 

** : Dans les personnes hospitalisées sont comptabilisées des patients français transférés dans notre pays (mais ceux-ci ne sont pas comptabilisés dans les admissions), ainsi que des patients déjà hospitalisés pour une autre raison, et qui ont effectué un test positif 

 

***Le taux de positivité est le nombre de tests positifs par rapport au nombre de tests effectués. Une même personne peut être testée plusieurs fois. Il dépend lui aussi de la stratégie de testing : si on ne teste pas assez, le taux de positivité va être plus élevé. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK