Coronavirus en Belgique le 10 mai 2021: 700 lits en soins intensifs, le seuil des 500 est en vue, mais attention aux nouveaux cas

700 lits occupés en soins intensifs ce lundi 10 mai, alors qu'il y en avait encore plus de 900 il y a environ deux semaines. Le désengorgement de ces services se confirme donc, et la baisse reste rapide. Au rythme actuel de la baisse (15% par semaine), le seuil des 500 lits fixé pour envisager les assouplissements de juin (Horeca et culture, notamment) est en vue, et pourrait être atteint avant la fin du mois

Le nombre de nouvelles admissions continue en effet sa baisse lui aussi. Avec 151 nouvelles admissions en 24 heures, la moyenne continue de baisser, à un rythme de 17% par semaine.


Lire aussi: Déconfinement de la Culture : au rythme actuel, quand atteindrons-nous le seuil fixé de 500 lits en soins intensifs?


Seule petite ombre au tableau, le nombre de cas détectés a lui ralenti sa baisse, et semble même remonter ces derniers jours: ce lundi, on a enregistré 2258 cas détectés supplémentaires en 24 heures, contre 2128 le lundi précédent. La moyenne sur une semaine est passée de 2980 à 2983. Mais pas d'affolement, cette très légère hausse ne signifie pas nécessairement qu'il y a une reprise des contaminations. Il y a en fait 3 hypothèses possibles:

  • La stagnation du nombre de cas détectés est uniquement liée à un testing plus important. Les tests sont eux en effet en hausse (de 8%), et le taux de positivité continue lui de chuter, ce qui semble accréditer cette thèse.
  • Il y a une légère reprise des contaminations, mais les plus fragiles étant protégés, cette circulation du virus n'a pas vraiment d'impact grâce à la vaccination, qui freine l'apparition de formes plus graves parmi les personnes contaminées.
  • La reprise des contaminations est réelle, et liée à la reprise de nos contacts sociaux. Dans ce cas, il serait à craindre que les admissions ne suivent la même tendance d'ici une semaine et que le désengorgement des soins intensifs ne ralentisse avant la fin du mois.

Les chiffres consolidés du tableau de Sciensano 

Note : ces chiffres sont tirés des données actualisées publiées par Sciensano en " opendata ", et mises sous forme de tableau ici : https://datastudio.google.com/embed/reporting/c14a5cfc-cab7-4812-848c-0369173148ab/page/ZwmOB 

Cas détectés*Du 30 avril au 6 mai, 2983nouvelles infections au coronavirus ont été détectées en moyenne chaque jour. C'est une baisse de 3% par rapport à la semaine précédente.  

Tests:  Du 30 avril au 6 mai , une moyenne de  50.500 tests ont été effectués quotidiennement, un total en hausse de 8% par rapport à la semaine précédente. 

Admissions: elles s'élèvent en moyenne à 161  entre le 3 et le 10 mai. C'est une baisse de 17% par rapport à la semaine précédente. 

Taux de reproduction: Calculé sur base de l'évolution des admissions, le Rt du coronavirus s'établit aujourd’hui à 0,89, contre 0,87 la veille. Lorsqu'il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s'accélère. 

Personnes hospitalisées**: 2175patients sont actuellement hospitalisés en lien avec le Covid-19 , dont 700 patients traités en soins intensifs.  

Taux de positivité***: sur base des résultats des tests obtenus du 30 avril au 6 mai, il est de 6,6% (contre 6,7 % hier), en baisse de 1 % par rapport à la semaine dernière. 

Décès: Du 30 avril au 6 mai, 36,1 personnes sont décédées en moyenne par jour des suites du virus, soit 9,6 de moins que la semaine précédente. Depuis le début de l’épidémie, 24.551 personnes sont mortes du coronavirus. 

 

¨* Les cas détectés sont le nombre de patients où un test positif a confirmé la présence du virus. La date qui est considérée est celle du diagnostic, pas du résultat du test. Les données sont considérées comme consolidées après 4 jours. Le nombre de cas peut dépendre en partie de la stratégie de testing : si on teste plus systématiquement, on détecte aussi plus de cas. 

 

** : Dans les personnes hospitalisées sont comptabilisées des patients français transférés dans notre pays (mais ceux-ci ne sont pas comptabilisés dans les admissions), ainsi que des patients déjà hospitalisés pour une autre raison, et qui ont effectué un test positif 

 

***Le taux de positivité est le nombre de tests positifs par rapport au nombre de tests effectués. Une même personne peut être testée plusieurs fois. Il dépend lui aussi de la stratégie de testing : si on ne teste pas assez, le taux de positivité va être plus élevé. 

Assouplissement envisagé grâce à la vaccination (JT 05/05/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK