Coronavirus en Belgique : la réouverture des piscines a surpris le secteur, les directeurs ne se disent pas prêts pour lundi

Suite au comité de concertation du 27 novembre, les piscines ont également reçu l’autorisation d’accueillir des nageurs à partir de ce lundi 30 novembre. Une nouvelle qui a surpris le secteur. Et malheureusement, tout comme les musées, beaucoup d’établissements disent ne pas être prêts. C’est le cas de Graziella Baradel, directrice générale du complexe sportif Poséidon qui confirme que c’est impossible d’ouvrir déjà ce lundi car même si l’eau du bassin a continué à être testée tous les jours, c’est l’eau des douches qui a stagné et qui doit être testée à la légionellose.

"Quand on a été fermé pendant plus d’un mois, il faut faire des tests qualité d’eau et douche pour pouvoir ouvrir en toute sécurité. Ils vont prendre au minimum de 10 à 12 jours. Autour du 12 et du 15 décembre, sans doute ", explique la directrice.


►►► À lire aussi : Commerces, fêtes de fin d’année, loisirs… Retrouvez l’essentiel des nouvelles mesures contre le coronavirus


 

En plus des tests sanitaires, un manque de personnel est constaté

Outre les problèmes sanitaires des piscines, un autre souci est constaté, c’est celui du personnel. La plupart des employés de la piscine du parc sportif des Trois Tilleurs ont été mis en chômage temporaire ou bien ont décidé de placer leurs congés en cette fin d’année.

"Tous les congés ont été reportés car pour nous, les piscines n’allaient jamais rouvrir. On va les rappeler mais ceux qui étaient en congés vont rester en congés. On va devoir faire appel à du personnel extra. Financièrement ce n’est pas possible", témoigne Pascal Duchâtel, directeur du parc sportif des Trois Tilleuls.

Aujourd’hui, avant toute chose, les piscines attendent l’arrêté ministériel qui détaillera les conditions de la réouverture.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK