Coronavirus en Belgique : la première nuit de couvre-feu s'est terminée à 05h00, quelques PVs ont été dressés

Coronavirus en Belgique: la première nuit de couvre-feu s'est terminée à 05h00
Coronavirus en Belgique: la première nuit de couvre-feu s'est terminée à 05h00 - © THIERRY ROGE - BELGA

La première nuit de couvre-feu en Belgique a pris fin à 05h00 ce lundi. Seuls les déplacements essentiels sont autorisés entre minuit et cinq heures du matin : pour se soigner et aller ou revenir du travail.

Quelques PV ont été dressés, les contrevenants encourent une amende de 250 euros. Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Ixelles fait le point au micro de La Première.

 

"Dans l’ensemble, le couvre-feu a été relativement bien respecté. Nous avons quand même dû intervenir et faire des procès-verbaux à charge d’une vingtaine de personnes. Sinon, on a par exemple croisé des conducteurs à bord de leur véhicule qui avaient bel et bien une bonne raison, c’est-à-dire qu’ils devaient aller vers leur lieu de travail ou retourner de leur lieu de travail. Donc, il n’y avait pas de souci avec eux. Dans un premier temps, avant minuit, on a fait de la sensibilisation au centre-ville et on a croisé quelques touristes qui n’étaient pas du tout au courant. On a donc sensibilisé et je crois que c’était nécessaire de le faire. Mais malgré tout, il y avait quand même une petite minorité qui n’a pas respecté et pour laquelle on a dû faire des procès-verbaux".

Même constat du côté de Namur, comme l’explique Vincent Mathy, directeur de l’information et des opérations de la zone de police Namur Capitale.

"Sur Namur, ça a été relativement semblable à Bruxelles. Le couvre-feu a été très bien respecté dans l’ensemble. La nuit a été calme, ce qui est souvent le cas, ceci dit, pour une nuit de lundi à mardi. Il y a eu un contrôle spécifique vers les fermetures des night shop à 22 heures et tout a été bien respecté également. Durant la nuit, nous avons juste eu affaire à deux personnes qui ne respectaient pas le couvre-feu et qui ont été verbalisées et également à la poursuite d’un véhicule sur le territoire ici, qui a été retrouvé par la suite, mais sans marque d’immatriculation. Ce véhicule a donc été saisi. Il n’y a pas forcément un lien avec le couvre-feu, mais ce véhicule n’avait probablement pas de raison spécifique pour circuler sur le territoire".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK