Coronavirus en Belgique : l'Institut de médecine tropicale va tester en janvier le vaccin de Johnson & Johnson

L’Institut de médecine tropicale (IMT) d’Anvers débutera au début du mois de janvier un essai clinique de phase 3 sur le vaccin anti-Covid-19 de l’entreprise pharmaceutique Johnson & Johnson, a déclaré l’institution lundi dans un communiqué. Dans cette dernière phase de l’étude, les chercheurs évalueront l’efficacité du vaccin et son niveau de protection avant sa mise sur le marché.

L’IMT a rappelé que l’innocuité et la tolérance du vaccin avaient fait l’objet d’études approfondies dans les deux phases précédentes, et que le vaccin les avait passées avec succès.

Les chercheurs de l’institution et de l’entreprise pharmaceutique testeront le candidat-vaccin dans différents groupes cibles, y compris chez les personnes atteintes de maladies chroniques. "Tout citoyen a le droit d’être protégé contre le Covid-19", a déclaré le chercheur principal de cette étude, le Dr Patrick Soentjens. "Un vaccin accessible et efficace pour les différentes cibles souffrant d’une maladie chronique est crucial. Un même vaccin peut provoquer des réactions totalement différentes chez une personne en bonne santé comparé à une personne souffrant d’une maladie chronique. C’est pourquoi nous voulons effectuer différents tests pour nous assurer que notre vaccin offre une protection individuelle satisfaisante."


►►► À lire aussi : Qu’attendre de l’avis de l’Agence européenne des médicaments sur le vaccin Pfizer-BioNtech ?


Les chercheurs suivront de près chaque participant de l’étude pendant une période d’un an.

Le vaccin anti-Covid-19 de Johnson & Johnson est une dose unique qui peut être conservée dans des conditions normales. "L’IMT s’intéresse surtout à la recherche qui se fait au bénéfice des pays à faibles et moyens revenus. Ce vaccin peut être conservé à température du réfrigérateur pendant trois mois et ne nécessite qu’une seule injection, ce qui le rend intéressant pour les pays aux ressources limitées", a expliqué le directeur de l’IMT, le Dr Marc-Alain Widdowson.

L’IMT est l’un des six centres belges qui recrutent des participants pour cette étude. Les hôpitaux AZ Sint-Maarten de Malines, UZ Gent et UZ Leuven ont également été désignés comme centres de test.

Tests des vaccins: appel aux volontaires (JT du 10/12/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK