Coronavirus en Belgique : Emmanuel André : "Oui, le tracking sera probablement un outil du déconfinement"

S’il est trop tôt pour parler de déconfinement, il n’est certainement pas trop tôt pour penser à son organisation. D’autant plus, nous le savons, que celui-ci sera progressif, notamment, entre autres, pour éviter une deuxième vague du coronavirus.

Parmi les options sur la table, plusieurs Etats, réfléchissent à la mise en place du tracking via une application sur smartphone. La Belgique ne fait pas exception.


►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus


" Le principe de tracer, de contacter les personnes qui ont été en contact avec une personne positive est l’un des éléments nécessaires dans le cadre de ce déconfinement. Depuis de nombreuses semaines nous instiguant de nombreuses pistes", explique le porte-parole du centre interfédéral sur le Covid-19, Emmanuel André.

Encadré mais nécessaire

Ces outils devront être utilisés dans un cadre spécifique, celui de l’épidémie du coronavirus et " ces technologies devront s’accompagner de toute l’infrastructure nécessaire", indique Emmanuel André. Et d’ajouter, " le jour où cela sera nécessaire, ce sera probablement l’un des outils que nous aurons à disposition".

Ce vendredi, le centre interfédéral de crise Covid-19 annonçait que la barre des 3000 décès avait été dépassée.