Coronavirus en Belgique: églises, mosquées et synagogues au point mort jusqu'au 3 avril

Les lieux de culte ferment ou en tout cas n'organisent plus d'offices.
Les lieux de culte ferment ou en tout cas n'organisent plus d'offices. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Les lieux de culte, aussi, obéissent aux nouvelles mesures prises par le Conseil national de sécurité.

  • Eglise catholique

L’Eglise catholique de Belgique a annoncé ce jeudi la suspension de toutes les célébrations liturgiques publiques dans notre pays, en raison de l’épidémie de coronavirus. "Cette décision est effective dès ce week-end du 14 mars et restera en vigueur jusqu’au vendredi 3 avril au moins", fait savoir l’Eglise dans un communiqué. Les baptêmes, mariages et funérailles pourront toutefois "se dérouler en cercle restreint".

Les églises ne sont pas fermées pour autant : elles restent ouvertes "pour la prière ou la méditation personnelle" en cette période de carême.

  • Mosquées

En ce qui concerne la communauté musulmane de Belgique, l’Exécutif des Musulmans de Belgique et Conseil de Coordination des Institutions islamiques de Belgique (CIB) demandent "instamment" ce vendredi aux imams et aux responsables de toutes les mosquées de Belgique "de fermer les portes des lieux de culte au public et de suspendre toutes leurs activités dès ce vendredi 13 mars et ce, jusqu’au 3 avril au moins". Concrètement : finis les cinq prières quotidiennes, les cours coraniques, de religion et de langue arabe dispensés aux adultes et aux enfants, ainsi que les conférences et toutes autres activités en groupes.

"Il est important que l’ensemble de la communauté musulmane comprenne et respecte scrupuleusement toutes les recommandations et les décisions émises par les autorités publiques belges dans cette période critique pour préserver la santé publique", indique un communiqué.

Dès mercredi, les représentants du culte musulman avaient déjà annoncé la fermeture de la Grande mosquée du cinquantenaire.

  • Synagogues

Le grand rabbin de Bruxelles Albert Guigui nous le confirme : les offices à la grande synagogue de la rue de la Régence sont annulés. Philippe Markiewicz, du Consistoire central israélite de Belgique, précise : "Une communication a été adressée en interne aux représentants des 27 communautés qui siègent au Consistoire et qui représentent plusieurs dizaines de synagogues. Les prières de ce vendredi pour Shabbat sont maintenues. A partir de demain matin, tous les offices sont suspendus jusqu’à nouvel ordre."

Tous les rassemblements étant interdits sur le territoire belge, il devrait en être de même pour les autres communautés religieuses comme l'église protestante, orthodoxe ou encore la communauté bouddhiste.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK