Coronavirus en Belgique : deux parents sur trois seraient opposés au maintien des examens de fin d'année

Coronavirus en Belgique : deux parents sur trois seraient opposés au maintien des examens de fin d'année
Coronavirus en Belgique : deux parents sur trois seraient opposés au maintien des examens de fin d'année - © YinYang - Getty Images

Deux parents sur trois sont opposés au maintien des examens de fin d’année pour leurs enfants à la suite de la suspension des cours dans l’enseignement primaire et secondaire en raison de la pandémie de coronavirus, révèle une enquête sur la continuité des apprentissages pendant les trois semaines de confinement menée par la Fédération des associations de parents de l’enseignement officiel (Fapeo) qui en a publié les résultats mardi.

Cette enquête menée en ligne indique, sur la base des plus de 4500 réponses reçues en quatre jours, que 90% des enfants en primaire et en secondaire ont reçu du travail scolaire, essentiellement via des moyens numériques.

Près de 84% des parents doivent aider leur enfant en primaire et 78% en secondaire, souligne la Fapeo.

Plus de 30% des élèves de primaire et plus de 63% dans le secondaire ont reçu de nouveaux apprentissages, ajoute la fédération des associations de parents.

Pas de nouveaux apprentissages

Or, la ministre francophone de l’Education Caroline Désir (PS) a permis aux écoles de donner du travail à domicile pour assurer la continuité pédagogique selon des balises précises.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Ainsi, le travail devait se faire en parfaite autonomie, sans nouveaux apprentissages, proportionné, en s’assurant que chaque élève dispose du matériel et du soutien nécessaire, avec envoi de support papier par courrier postal si nécessaire, recours aux moyens électroniques pour maintenir le lien social avec et entre élèves autour des travaux proposés, objets d’évaluation formative uniquement (sans cotation).

Plusieurs difficultés rencontrées

Selon la Fapeo toutefois, 88% des élèves ne disposent pas d’un ordinateur personnel en primaire contre 44% en secondaire.

Et 86,5% des élèves doivent rendre leurs travaux. Ils sont alors corrigés (34%) et/ou en auto-corrigés (51%) via l’envoi de correctifs. Seuls 26% des travaux sont cotés, selon les résultats de l’enquête.

Six parents sur dix estiment que ce travail scolaire est source de conflits.

Près d’un parent sur trois s’inquiète pour la réussite de l’année scolaire. Et enfin deux parents sur trois se déclarent contre le maintien des examens de fin d’année.

//Sujet du JT du 07/04/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK