Coronavirus en Belgique : comment et où faire garder ses enfants lorsqu’on (télé)travaille ?

Si vous avez des jeunes enfants et que vous travaillez à la maison, vous aurez sûrement constaté qu'il n’est pas tous les jours facile d’être aussi productif qu’avant. Vient alors la tentation de faire garder vos enfants afin d’être au calme. Idem si vous vous apprêtez à reprendre le travail dès lundi. Problème : à qui les confier ? Tour d’horizon de ce qui est possible (ou pas).

Chez un parent

Pendant le confinement, les règles sont strictes : les réunions privées ne sont pas acceptées, dans le but d’éviter la propagation du Covid-19. Les rencontres entre foyers ne sont pas possibles. Mais même après le 4 mai, il faudra limiter les contacts familiaux hors du foyer. Mieux vaut donc attendre le 18 mai, date à laquelle en théorie les rassemblements familiaux seront à nouveau autorisés.

A la crèche

La crèche n’est pour l'instant possible qu’en dernier recours : la priorité est donnée aux enfants dont les parents travaillent dans des fonctions "cruciales" pour lutter contre l’épidémie ou à ceux qui n’ont pas d’autre solution. Mais dès le 4 mai, les crèches seront ouvertes à tous les enfants "en tenant de compte de la capacité organisationnelle des milieux d’accueil, et sans distinction", comme l’a expliqué lundi Bénédicte Linard, ministre de l’Enfance en Fédération Wallonie-Bruxelles.


►►► À lire aussi : Déconfinement : comment appliquer les mesures sanitaires dans les crèches et les garderies ?


A la garderie de l’école

C’est possible, pour les enfants de moins de 14 ans : "Nous confirmons que ce système de garderie reste d’application pour les parents qui n’ont pas d’autre solution", a affirmé la Première ministre Sophie Wilmès vendredi. Les écoles sont donc mobilisées pour accueillir les enfants de moins de 14 ans lorsque leurs parents retourneront travailler.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK