Coronavirus en Belgique ce mardi 28 septembre : hormis les décès, tous les indicateurs de l'épidémie sont en baisse

Deux semaines après le début de la rentrée universitaire, les chiffres de l'épidémie de coronavirus en Belgique ne connaissent pas la hausse que l'on craignait et que les experts annonçaient. Au contraire, tous les indicateurs, hormis celui des décès, sont en baisse, et ce alors que le nombre de tests s'est stabilisé à un niveau haut. 

La baisse la plus importante est observée du côté des admissions: d'une moyenne de 70 il y a une quinzaine de jours, on est redescendu à environ 50 admissions quotidiennes. Cette baisse est notamment visible en province de Liège, et va rassurer les hôpitaux qui observaient depuis 3 semaines une lente mais sûre augmentation de l'occupation des lits Covid (de 95 patients le 10 septembre à 150 ce 27 septembre).

Cette baisse à Liège se marque aussi dans les contaminations, qui semblent avoir atteint un pic, et sont en baisse de 11% dans la Province par rapport à la semaine dernière. La baisse est encore un peu plus importante à Bruxelles, qui devrait bientôt passer du "rouge foncé" au rouge sur la carte européenne. Ces contaminations sont cependant en légère hausse en Hainaut, Brabant wallon et Namur.

Le taux de positivité sur l'ensemble du pays continue à baisser lui aussi (de 4,8 à 4,4%).

Seuls les décès, qui ont dépassé la barre des 50 enregistrés sur une semaine affichent toujours une tendance à la hausse: mais on sait que cet indicateur est généralement en décalage de plusieurs semaines par rapport aux autres.

Les chiffres consolidés du tableau de Sciensano

Note : ces chiffres sont tirés des données actualisées publiées par Sciensano en "open data" et mises sous forme de tableau ici.

Cas détectés¹ : entre le 18/09 et le 24/09, 1914 nouvelles infections au coronavirus ont été détectées en moyenne chaque jour. C’est une diminution de 7% par rapport à la semaine précédente.

Tests : entre le 18/09 et le 24/09, une moyenne de 47.800 tests ont été effectués quotidiennement, un total en hausse de 1% par rapport à la semaine précédente.

Admissions : elles s’élèvent en moyenne à 50,6 entre le 21/09 et le 27/09. C’est une diminution de 15% par rapport à la semaine précédente.


►►► "C’est très fatigant de se dire qu’on ne sort pas de cette situation sanitaire" : les soignants de plus en plus épuisés


Personnes hospitalisées² : 703 patients sont actuellement hospitalisés en lien avec le Covid-19, dont 210 patients traités en soins intensifs.

Taux de positivité³ : sur la base des résultats des tests obtenus entre le 18/09 et le 24/09, il est de 4,4%, en baisse de 0,4% par rapport à la semaine dernière.

Décès : entre le 18/09 et le 24/09, 7,6 personnes sont décédées en moyenne par jour des suites du virus. Depuis le début de l’épidémie, 25.600 personnes sont mortes du coronavirus.

Taux de reproduction : calculé sur la base de l’évolution des admissions, le Rt du coronavirus s’établit aujourd’hui à 0,92. Lorsqu’il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s’accélère.


¹ Les cas détectés sont le nombre de patients pour lesquels un test positif a confirmé la présence du virus. La date qui est considérée est celle du diagnostic, pas du résultat du test. Les données sont considérées comme consolidées après 4 jours. Le nombre de cas peut dépendre en partie de la stratégie de testing : si on teste plus systématiquement, on détecte aussi plus de cas.

² Dans les personnes hospitalisées sont comptabilisés des patients déjà hospitalisés pour une autre raison, et qui ont effectué un test positif

³ Le taux de positivité est le nombre de tests positifs par rapport au nombre de tests effectués. Une même personne peut être testée plusieurs fois. Il dépend lui aussi de la stratégie de testing : si on ne teste pas assez, le taux de positivité va être plus élevé.


Covid Safe Ticket en Wallonie: JT 26/09/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK