Coronavirus en Belgique ce lundi 13 avril : 942 personnes testées positives et 303 nouveaux décès relevés ces dernières 24 heures

Comme chaque matin depuis le début de la crise du coronavirus, le centre interfédéral de crise COVID-19 du SPF Santé publique a fait le point sur l’évolution du bilan de l’épidémie de coronavirus et de l’évolution de la situation générale sur le territoire belge depuis la veille.

Ce 12 avril, 310 personnes ont été hospitalisées, et 239 ont pu quitter l'hôpital, ce qui fait 5393 personnes actuellement hospitalisées, dont 1234 aux soins intensifs et 940 sous assistance respiratoire.

105 personnes sont décédées dans les hôpitaux, et 195 personnes en maisons de repos (pour lesquelles, dans la grande majorité, il n'y a pas de diagnostic définitif même si ces personnes présentaient des symptômes compatibles avec le coronavirus).

Au total, 303 personnes sont décédées, dont 141 en Flandre, 133 en Wallonie et 29 à Bruxelles. Cela porte le total des décès, suspects ou confirmés, à 3903. 53% des décès ont eu lieu à l'hôpital et 43% dans les maisons de repos.

Durant les 24 dernières heures, 942 personnes ont été diagnostiquées positives au coronavirus, sur 4377 tests de laboratoire réalisés. Il s'agit de 591 personnes en Flandre, 235 en Wallonie et 113 à Bruxelles. Cela porte le total à 30.789 le nombre de cas positifs depuis le début de l'épidémie.


►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus


La question des personnes plongées dans le coma artificiel a été évoquée. "Quand une personne se trouve aux soins intensifs et nécessite de l'assistance pour respirer et que la quantité d'oxygène nécessaire pour maintenir cette personne en vie est importante, on doit ajouter un appareillage qui nécessite de plonger la personne dans un sommeil, un coma artificiel, pour que la personne ne soit pas gênée par cet appareillage qui est invasif", explique Emmanuel André, le porte-parole francophone du centre interfédéral covid-19. Pour le moment, 940 sont donc concernées.

Dépister dans les maisons de repos, une mesure utile

En Flandre, les résidents de maisons de repos qui ont besoin d'oxygène vont être hospitalisées, par manque de matériel. Cette mesure sera-t-elle généralisée ? "Il faut considérer l'oxygénothérapie comme un acte médical, qui doit être supervisé par un médecin et mis en place par des infirmiers, rappelle Emmanuel André. Il précise que cet acte peut être pratiqué dans une maison de retraite, mais qu'effectivement, si le nombre de personnes nécessitant de l'oxygène est trop important, certaines peuvent être transférées dans un hôpital.

Au sujet des maisons de repos, justement, la question du dépistage revient régulièrement. Faut-il généraliser cette mesure, même pour les personnes asymptomatiques ? "Enormément de cas d'infection, notamment sévères, ont lieu dans les maisons de repos en Belgique, note Emmanuel André. La réalisation de tests, pour faire confirmer le diagnostic, est très utile." Cela permettrait notamment de faire la part des choses entre les personnes symptomatiques atteintes du coronavirus ou d'autre chose. Idem pour les personnes asymptomatiques, qui peuvent être porteuses.

Sans symptômes, la contagion est toutefois réelle

Les personnes asymptomatiques sont-elles d'ailleurs contagieuses, et pour combien de temps ? "Les personnes qui sont asymptomatiques peuvent avoir beaucoup de virus et contribuer à la propagation du virus, mais moins que les personnes symptomatiques qui toussent", précise Emmanuel André, qui rappelle toutefois que le virus se transmet aussi par les mains. Les personnes asymptomatiques sont porteuses du virus pendant une semaine.

Ce dimanche, la Belgique avait décompté 268 décès supplémentaires des suites du coronavirus, pour un total de 3600 personnes décédées, dont 41% en maison de repos. 1223 patients se trouvaient aux soins intensifs, soit une diminution de 39 patients depuis la veille. Au total, 29.647 cas d’infections au coronavirus ont été confirmés en Belgique dont 1629 entre samedi et dimanche.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK