Coronavirus en Belgique ce jeudi 2 septembre : près de 3000 contaminations détectées le 30 août, le plus haut chiffre depuis la mi-mai

Le "plateau" des chiffres du Covid-19 en Belgique est-il en train de basculer du mauvais côté? Avant même que la rentrée et la reprise de contacts sans masque ne produisent leurs effets, quelques signes laissent penser que l'on repart doucement vers une hausse:

  • Le nombre de cas détectés reste stable sur la période de J-4 à J-10 sur laquelle communique Sciensano. Mais si on examine les chiffres du 30 août, non encore comptabilisés dans la moyenne, on est déjà à 2917 cas détectés rapportés, un chiffre qui n'est sans doute pas encore tout à fait complet, et qui est pourtant le plus haut atteint depuis...le 19 mai. Ce sont certes les chiffres d'un lundi, traditionnellement élevés car on teste moins le week-end, mais plus haut que les lundis des 3 mois précédents.
  • Le nombre d'admissions, après avoir diminué un peu la semaine dernière, repart depuis deux jours vers le haut avec 82 admissions enregistrées avant-hier et 66 hier (contre 74 et 57 les mêmes jours de la semaine précédente.

Avec 192 lits occupés en soins intensifs par des patients Covid, soit moins de 10% de la capacité totale, la situation reste sous contrôle, même si elle est un peu plus préoccupante à Bruxelles qui représente à elle seule un tiers des hospitalisations. Le taux d'incidence y est aussi deux fois plus élevé que dans les autres régions du pays, en lien avec une couverture vaccinale moins importante.

Mais le retour des enfants et adolescents, groupes d'âge les moins bien vaccinés, à l'école pourrait faire repartir la courbe des contaminations.

Près d'un tiers des contaminations ces 10 derniers jours concernent en effet un jeune de moins de 20 ans. Et le taux de positivité des 0-9 ans atteint 11,2%, contre 5,4% pour la moyenne nationale.

"Il faut donc s’attendre à des risques de transmissions sur les bancs de l’école qui vont être à nouveau fréquentés par nos enfants. Il est donc important de rappeler que les différentes activités doivent être organisées soit dans des lieux bien ventilés soit de préférence à l’extérieur". Il faudra donc respecter au maximum les bulles de classes, insistait en début de semaine Yves Van Laethem.

 

Les chiffres consolidés du tableau de Sciensano

Cas détectés¹ : entre le 23/08 et le 29/08, 2008 nouvelles infections au coronavirus ont été détectées en moyenne chaque jour. C'est une hausse de 2% par rapport à la semaine précédente.

Tests : entre le 23/08 et le 29/08, une moyenne de 40.912 tests ont été effectués quotidiennement, un total en baisse de 7% par rapport à la semaine précédente.

Admissions : elles s'élèvent en moyenne à 62,4 entre le 26/08 et le 1/09. C'est une hausse de 8% par rapport à la semaine précédente.

Personnes hospitalisées² : 661 patients sont actuellement hospitalisés en lien avec le Covid-19, dont 192 patients traités en soins intensifs.

Taux de positivité³ : sur la base des résultats des tests obtenus entre le 23/08 et le 29/08, il est de 5,4%, en hausse de 0,5% par rapport à la semaine dernière.

Décès : entre le 23/08 et le 29/08, 4,7 personnes sont décédées en moyenne par jour des suites du virus. Depuis le début de l'épidémie, 25.382 personnes sont mortes du coronavirus.

Taux de reproduction : calculé sur la base de l'évolution des admissions, le Rt du coronavirus s'établit aujourd'hui à 1,05. Lorsqu'il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s'accélère.


Note : ces chiffres sont tirés des données actualisées publiées par Sciensano en "open data" et mises sous forme de tableau ici.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


 

Reportage de notre 19h30 de ce mercredi 1er septembre

¹ Les cas détectés sont le nombre de patients pour lesquels un test positif a confirmé la présence du virus. La date qui est considérée est celle du diagnostic, pas du résultat du test. Les données sont considérées comme consolidées après 4 jours. Le nombre de cas peut dépendre en partie de la stratégie de testing : si on teste plus systématiquement, on détecte aussi plus de cas.

² Dans les personnes hospitalisées sont comptabilisés des patients déjà hospitalisés pour une autre raison, et qui ont effectué un test positif

³ Le taux de positivité est le nombre de tests positifs par rapport au nombre de tests effectués. Une même personne peut être testée plusieurs fois. Il dépend lui aussi de la stratégie de testing : si on ne teste pas assez, le taux de positivité va être plus élevé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK