Coronavirus en Belgique ce jeudi 13 mai : l'occupation des soins intensifs continue de diminuer

On le sait, les assouplissements prévus pour juin 2021 sont au conditionnel.

Pour espérer lâcher un peu de lest sur les restrictions imposées aux Belges d'ici un mois, il sera nécessaire que 80% des personnes souffrant de comorbidités soient vaccinées et que l’occupation des lits en soins intensifs tourne autour de 500 lits, ou moins.

Et ce second objectif pourrait bien ne plus être une utopie. C'est en tout cas ce que les chiffres du jour laissent entendre. Ce sont aujourd'hui 657 patients Covid qui sont hospitalisées en soins intensifs dans notre pays, une diminution de 29 lits occupés en un jour.


►►► À lire aussi Coronavirus en Belgique : les conditions de l’assouplissement en juin sont-elles réalistes ?


Les chiffres consolidés du tableau de Sciensano 

Note : ces chiffres sont tirés des données actualisées publiées par Sciensano en " opendata ", et mises sous forme de tableau ici.

Cas détectés: Entre le 3 et le 9 mai,2993nouvelles infections au coronavirus ont été détectées en moyenne chaque jour. C'est une augmentation de 1% par rapport à la semaine précédente.  


►►► À lire aussi : Plus de 700.000 doses de vaccins anti-Covid administrées la semaine dernière : le point en chiffres et graphiques


Tests : Du 3 au 9 mai, une moyenne de 52.600 tests ont été effectués quotidiennement, un total en augmentation de 11% par rapport à la semaine précédente. 

Admissions : elles s'élèvent en moyenne à 154,1 entre le 3 et le 9 mai. C'est une diminution de 14% par rapport à la semaine précédente. 

Taux de reproduction : Calculé sur base de l'évolution des admissions, le Rt du coronavirus s'établit aujourd’hui à 0,91, il est donc constant puisqu'il était déjà à 0,91 ce 12 mai. Lorsqu'il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s'accélère. 

Personnes hospitalisées** : 2000 patients sont actuellement hospitalisés en lien avec le Covid-19, dont 657 patients traités en soins intensifs.  

Taux de positivité*** : sur base des résultats des tests obtenus entre le 3 et le 9 mai, il est de 6,4% (contre 6,5% hier), en baisse de 0,8% par rapport à la semaine dernière. 

Décès : Entre le 3 et le 9 mai, 36,9 personnes sont décédées en moyenne par jour des suites du virus, soit 0,8% de moins que la semaine précédente. Depuis le début de l’épidémie, 24.630 personnes sont mortes du coronavirus. 

 

¨* Les cas détectés sont le nombre de patients où un test positif a confirmé la présence du virus. La date qui est considérée est celle du diagnostic, pas du résultat du test. Les données sont considérées comme consolidées après 4 jours. Le nombre de cas peut dépendre en partie de la stratégie de testing : si on teste plus systématiquement, on détecte aussi plus de cas. 

** : Dans les personnes hospitalisées sont comptabilisées des patients français transférés dans notre pays (mais ceux-ci ne sont pas comptabilisés dans les admissions), ainsi que des patients déjà hospitalisés pour une autre raison, et qui ont effectué un test positif 

***Le taux de positivité est le nombre de tests positifs par rapport au nombre de tests effectués. Une même personne peut être testée plusieurs fois. Il dépend lui aussi de la stratégie de testing : si on ne teste pas assez, le taux de positivité va être plus élevé. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK