Coronavirus en Belgique ce 24 mars: plus de 600 patients en soins intensifs, une situation comparable au 23 octobre

281 admissions à l'hôpital en lien avec le Covid-19 en 24 heures, le terrible bilan annoncé hier par les hôpitaux est confirmé aujourd'hui par Sciensano. C'est un chiffre qui n’avait plus été atteint depuis le 25 novembre, trois semaines après le pic de la deuxième vague, et qui montrerait une progression de 35% par rapport au même jour de la semaine précédente. 

Ce qui fait grimper la moyenne des admissions à 215 par jour, soit une hausse de 28% sur une semaine (alors que la hausse était évaluée à 22% ce mardi: elle s'accélère donc).

Une évolution effrayante, mais logique si on la compare à l’augmentation de cet ordre des contaminations observée depuis une semaine.

Encore plus inquiétant sans doute, le nombre de lits occupés en soins intensifs dépasse désormais les 600, et donc les 30% d’occupation au niveau national.

600, c’est un cap qu’on avait seulement dépassé le 23 octobre lors de la seconde vague. Deux semaines plus tard, nos soins intensifs étaient complètement saturés avec près de 1500 lits occupés. C’est là la principale inquiétude en ce moment: pouvoir poursuivre les soins dans de bonnes conditions alors que depuis l'émergence du variant anglais dans notre pays, il semble qu'une plus grande part des patients hospitalisés se retrouve en soins intensifs.

Heureusement, l'augmentation continue des contaminations depuis une dizaine de jours semble avoir cessé son accélération. Elle est toujours présente, et importante mais semble se stabiliser désormais à une hausse d'environ 40% sur une semaine. Ce qui signifie quand même un doublement des contaminations en deux semaines. Il est donc urgent de faire redescendre ces transmissions si on ne veut pas qu'elles continuent à se répercuter sur notre système hospitalier, d'où les mesures attendues du Comité de Concertation de ce mercredi.

Le chiffre brut de nouveaux cas détectés en 24 heures (3537), semble lui aussi afficher cette tendance à la décélération. 3165 cas avaient été enregistrés le mercredi précédent. C'est donc toujours en hausse, mais là aussi, elle semble moins forte.

Et après avoir grimpé pendant une semaine, le taux de positivité semble lui aussi se stabiliser depuis 3 jours à 7,5%.

Les décès qui étaient en baisse continue depuis janvier semblent avoir atteint un plateau, malgré les effets de la vaccination sur les résidents des maisons de repos. Bien que les patients des hôpitaux soient désormais plus jeunes, on peut craindre qu'ils ne redeviennent plus nombreux vu le nombre important de patients en soins intensifs. Notons qu'on observe toujours toutefois un nombre total de morts en Belgique inférieur à ce qu'on a enregistré les années précédentes pour les premiers mois de l'année.

Les chiffres consolidés du jour selon la mise à jour du tableau de Sciensano

Note : ces chiffres sont tirés des données actualisées publiées par Sciensano en "opendata", et mises sous forme de tableau ici : https://epistat.wiv-isp.be/covid/covid-19.html

Cas détectés*: entre le 14 et le 20 mars,4158nouvelles infections au coronavirus ont été détectées en moyenne chaque jour. C'est une hausse de 40 % par rapport à la semaine précédente. 

Tests:  entre le 14 et le 20 mars , une moyenne de 58.283 tests ont été effectués quotidiennement.

Admissions: elles s'élèvent en moyenne à 215,3 entre le 17 et le 23 mars. C'est une hausse de 28 % par rapport à la semaine précédente.

Taux de reproduction: calculé sur base de l'évolution des admissions, le Rt du coronavirus s'établit aujourd’hui à 1,14, contre 1,13 la veille. Lorsqu'il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s'accélère.

Personnes hospitalisées**: 2402 patients sont actuellement hospitalisés en lien avec le Covid-19 (+15% en une semaine) , dont 601 patients traités en soins intensifs (+15% en une semaine).

Taux de positivité***: sur base des résultats des tests obtenus entre le 14 et le 20 mars, il est de7,5 %, en hausse de 0,7 % par rapport à la semaine dernière.

Décès: Entre le 14 et le 20 mars, 25,3 personnes sont décédées en moyenne par jour des suites du virus, soit une hausse de 4 %  par rapport à la semaine précédente. Depuis le début de l’épidémie, 22.763 personnes sont mortes du coronavirus.

¨* Les cas détectés sont le nombre de patients où un test positif a confirmé la présence du virus. La date qui est considérée est celle du diagnostic, pas du résultat du test. Les données sont considérées comme consolidées après 4 jours. Le nombre de cas peut dépendre en partie de la stratégie de testing : si on teste plus systématiquement, on détecte aussi plus de cas.

**  Dans les personnes hospitalisées sont comptabilisées des patients français transférés dans notre pays (mais ceux-ci ne sont pas comptabilisés dans les admissions), ainsi que des patients déjà hospitalisés pour une autre raison, et qui ont effectué un test positif.

***Le taux de positivité est le nombre de tests positifs par rapport au nombre de tests effectués. Une même personne peut être testée plusieurs fois. Il dépend lui aussi de la stratégie de testing : si on ne teste pas assez, le taux de positivité va être plus élevé.

Coronavirus, situation au 23/03/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK