Coronavirus en Belgique ce 18 mars : plus de 5000 contaminations en un jour, les chiffres de l’épidémie s’emballent complètement

Plus de 5000 cas de Covid-19 détectés en un jour, alors que les chiffres ne sont pas encore complets, pour ce lundi 15 mars. C’est un chiffre qu’on n’avait plus connu depuis la mi-novembre, deux semaines après le pic de la deuxième vague. Et qui reflète la gravité de la situation de l’épidémie en Belgique : il n’y a cette fois plus de doute, une troisième vague a bien démarré. Reste à la contenir à un niveau acceptable. La bonne nouvelle dans ce cadre, c’est que si les admissions ont elles aussi commencé à grimper, et ce même plus vite que prévu, les décès eux restent stables.

On peut donc espérer que la vaccination des plus faibles permettra un bilan moins macabre que les deux précédentes.

C’est la seule nouvelle positive.

Tous les autres indicateurs indiquent une accélération importante de l’épidémie. Si la moyenne du tableau ne montre qu’une progression de 29%, c’est qu’elle n’inclut justement pas les chiffres de lundi, considérés comme non encore "consolidés". Mais si on compare chaque jour le nombre de cas supplémentaires enregistrés par rapport au même jour de la semaine précédente, la progression est fulgurante, passant en une semaine de 5, puis 30, puis 40, et désormais 49% d’augmentation.

Ce qui veut dire que le temps de doublement des cas est passé en dessous de deux semaines, signe d’une vague exponentielle qu’il va falloir contenir. Raison pour laquelle un Comité de Concertation anticipé est envisagé dès ce vendredi, avec un ralentissement des assouplissements au programme.

Les chiffres consolidés du tableau de Sciensano

Note : ces chiffres sont tirés des données actualisées publiées par Sciensano en " opendata ", et mises sous forme de tableau ici : https://datastudio.google.com/embed/reporting/c14a5cfc-cab7-4812-848c-0369173148ab/page/ZwmOB

Cas détectés*: Entre le 7 et le 13 mars, 3052nouvelles infections au coronavirus ont été détectées en moyenne chaque jour. C’est une augmentation de 29% par rapport à la semaine précédente. 

Admissions : elles s’élèvent en moyenne à 175,4 entre le 11 et le 16 mars. C’est une augmentation de 16% par rapport à la semaine précédente.

Taux de reproduction : Calculé sur base de l’évolution des admissions, le Rt du coronavirus s’établit aujourd’hui à 1,12, contre 1,10 la veille. Lorsqu’il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s’accélère.

Personnes hospitalisées**: 2121patients sont actuellement hospitalisés en lien avec le Covid-19, dont 534 patients traités en soins intensifs.

Taux de positivité***: sur base des résultats des tests obtenus entre le 7 et le 13 mars, il est de 6,8%, contre 6,1% la semaine dernière.

Décès : Entre le 7 et le 13 mars, 24,6 personnes sont décédées en moyenne par jour des suites du virus, un nombre tout à fait stable depuis une semaine. Depuis le début de l’épidémie, 22600 personnes sont mortes du coronavirus.

 

¨* Les cas détectés sont le nombre de patients où un test positif a confirmé la présence du virus. La date qui est considérée est celle du diagnostic, pas du résultat du test. Les données sont considérées comme consolidées après 4 jours. Le nombre de cas peut dépendre en partie de la stratégie de testing : si on teste plus systématiquement, on détecte aussi plus de cas.

** : Dans les personnes hospitalisées sont comptabilisés des patients français transférés dans notre pays (mais ceux-ci ne sont pas comptabilisés dans les admissions), ainsi que des patients déjà hospitalisés pour une autre raison, et qui ont effectué un test positif

***Le taux de positivité est le nombre de tests positifs par rapport au nombre de tests effectués. Une même personne peut être testée plusieurs fois. Il dépend lui aussi de la stratégie de testing : si on ne teste pas assez, le taux de positivité va être plus élevé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK