Coronavirus en Belgique ce 16 décembre: hausse importante des contaminations dans certaines provinces, la courbe des décès s'aplatit

Coronavirus en Belgique ce 16 décembre: hausse importante des contaminations dans certaines provinces
3 images
Coronavirus en Belgique ce 16 décembre: hausse importante des contaminations dans certaines provinces - © Tous droits réservés

Le nombre de patients Covid hospitalisés aux soins intensifs est passé sous la barre des 600 pour la première fois en près de deux mois, selon les données publiées mercredi matin par l'institut de santé publique Sciensano. Le nombre moyen d'infections quotidiennes au coronavirus continue, par contre, d'augmenter, comme ces derniers jours, et la tendance à l'aplatissement de la courbe des décès semble elle aussi se confirmer.

Quelque 2770 personnes étaient encore hospitalisées mardi, contre 3137 il y a une semaine: un nombre qui continue à descendre de façon régulière depuis le 9 novembre (7221 hospitalisation). Parmi elles, 593 personnes se trouvaient aux soins intensifs. La dernière fois que ce nombre avait été inférieur à 600 remonte au 22 octobre (573).

Mais à côté de ces bonnes nouvelles, le chiffre des contaminations inspire quelques craintes. 2211 cas détectés ont été enregistrés en 24 heures, contre 1957 la semaine dernière. Entre le 6 et le 12 décembre, le nombre moyen d'infections quotidiennes a en effet augmenté de 8% par rapport aux sept jours précédents, pour atteindre le chiffre de 2343 nouvelles contaminations par jour.

Une augmentation à mettre en rapport avec le nombre de tests, qui a lui aussi augmenté de 10% pendant la même période (32.900 tests quotidiens). Et qui ne s'exprime pas de la même façon dans toutes les régions du pays: le nombre de cas reste par exemple en baisse de 10% à Bruxelles, et même de 11% en province de Luxembourg, qui reste toutefois la province avec le plus haut taux d'incidence. Mais la situation est plus inquiétante dans les provinces flamandes, à part le Brabant, avec des augmentations de 14 à 16%, et surtout en province de Namur, où le nombre de cas détectés a augmenté de 20%, alors que c'est une des provinces où on réalise le moins de tests par habitant! Le taux de positivité y est d'ailleurs de 11%, alors qu'il stagne à 8,2% au niveau national. Ce taux atteint 12,4% en Hainaut, où le nombre de cas augmente de 7,5%.

Cela fait maintenant une semaine que ce chiffre moyen des contaminations augmente chaque jour au niveau national. La "stabilisation" de la courbe semble donc bien se muer en hausse, même si elle pourrait être en partie liée à un testing plus large, et si elle ne se marque pas de la même façon dans tout le pays. On peut d'ailleurs le voir sur ce graphique qui représente l'évolution des tendances de contaminations (au-dessus de la barre de 0%, la courbe est en augmentation, en-dessous, elle est en diminution):

Cette hausse n'apparaît pas encore dans les admissions à l'hôpital. Avec 211 admissions en 24 heures contre 207 la semaine dernière, ce chiffre reste assez stable. Le nombre moyen d'admissions repasse ainsi à 181,7 hospitalisations par jour (181,6 hier), soit une légère diminution de 6% si l'on compare cette moyenne à celle de la semaine précédente.

Plus inquiétant, on a signalé 124 nouveaux décès en 24 heures (contre 121 enregistrés mercredi dernier).  Un nombre qui a tendance à être plus élevé ces derniers jours, ce qui fait que la moyenne semble depuis plusieurs jours se stabiliser autour des 90 décès quotidiens. Sur les chiffres d’une semaine, ça reste une baisse de 12,7%, mais il faudra surveiller cet indicateur qui semble lui aussi se stabiliser à un niveau élevé, alors qu’on est déjà à un total de 18.178 morts de l’épidémie depuis le mois de mars. Plus de 8000 de ces décès ont été enregistrés après le 1er septembre et lors de ce qu’on appelle "la seconde vague" de l’épidémie en Belgique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK