Coronavirus en Belgique ce 15 décembre : on a dépassé les 18.000 morts, le taux de reproduction dépasse 1 dans plusieurs provinces

La tendance à la stagnation de chiffres encore hauts de l’épidémie de coronavirus en Belgique se confirme ce mardi 15 décembre. Après les hospitalisations et les contaminations, c’est la courbe des décès qui semble commencer à s’aplatir alors que l’on est encore à un niveau élevé de 90 décès par jour.

Avec 1074 nouveaux cas enregistrés (contre 859 mardi dernier), le nombre de contaminations est même lui en train d’augmenter : le nombre moyen d’infections est ainsi de 2273 nouveaux cas quotidiens sur la période du 5 au 11 décembre, soit une augmentation de 6% par rapport à la période de calcul précédente. Mais il faut mettre cette augmentation en rapport avec celle de 8% des tests lors de la même période (pour 32.200 tests quotidiens en moyenne), suite au retour d’un testing plus large. Le taux de positivité de ces tests continue d’ailleurs à baisser doucement et s’établit désormais à 8,1%.

Attention, il existe cependant de grosses différences selon les régions dans cette tendance : l’augmentation des cas est de plus de 10% dans les provinces de Flandre orientale et occidentale, à Anvers, en Limbourg et en province de Namur, tandis que la tendance est à la baisse en Brabant flamand et wallon, à Bruxelles, Liège et en province de Luxembourg. C’est cependant dans cette dernière que le taux d’incidence du virus reste le plus élevé.

Le taux de reproduction (R), qui estime le nombre de personnes qu'un patient contaminé infect à son tour, dépasse ainsi 1 dans sept provinces du pays. Il dépasse 1 dans toutes les provinces flamandes à l'exception du Brabant flamand. Un constat logique puisque le R par provinces est estimé sur base du nombre de nouveaux cas diagnostiqués. Ce chiffre est également supérieur à 1 à Namur (1,089), dans le Brabant wallon (1,046) et dans le Hainaut (1,019).

Attention, ces chiffres sont aussi influencés par les politiques de testing: ainsi, on s'aperçoit que la province de Flandre orientale, où les contaminations augmentent le plus, est aussi une des provinces qui fait le plus de tests... et qui a le plus faible taux de positivité (7,1%) . A l'inverse, la province de Liège où les contaminations diminuent est celle où on teste le moins, mais où le taux de positivité dépasse les 10%.

2 images
Coronavirus en Belgique ce 15 décembre : on a dépassé les 18.000 morts, le taux de reproduction dépasse 1 dans plusieurs provinces © Tous droits réservés

Avec 120 nouvelles hospitalisations en 24 heures (contre 144 la semaine précédente), la tendance à la stagnation de celles-ci se confirme également : du 8 au 14 décembre, 181 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées en moyenne, soit une légère baisse de 6% par rapport à la semaine précédente.

2888 personnes séjournent encore actuellement en établissement hospitalier, un nombre en très légère augmentation, mais cela est dû au faible nombre de sorties pour guérison pendant le week-end. Le nombre de patients en soins intensifs continue, lui, de diminuer de façon régulière, avec 614 lits occupés (contre 724 la semaine dernière).

Plus inquiétant, le nombre de décès enregistrés en 24 heures : 103, contre 66 la semaine dernière. Un nombre qui a tendance à être plus élevé ces derniers jours, ce qui fait que la moyenne semble depuis plusieurs jours se stabiliser autour des 90 décès quotidiens. Sur les chiffres d’une semaine, ça reste une baisse de 16,9%, mais il faudra surveiller cet indicateur qui semble lui aussi se stabiliser à un niveau élevé, alors qu’on est déjà à un total de 18.054 morts de l’épidémie depuis le mois de mars. Plus de 8000 de ces décès ont été enregistrés après le 1er septembre et lors de ce qu’on appelle "la seconde vague" de l’épidémie en Belgique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK