Coronavirus en Belgique ce 12 mars : "Les adolescents et les jeunes adultes ont actuellement les taux d’infection les plus élevés"

Alors que la reprise des contaminations se confirme, plus de 3500 nouveaux cas de coronavirus rapportés en 24 heures, le Centre de crise et l’institut Sciensano organisaient ce vendredi leur conférence de presse bihebdomadaire pour faire le point sur la situation épidémiologique de la Covid-19. Une conférence très attendue au vu de la situation actuelle qui ne s’était plus présentée depuis le 17 décembre dernier.

Taux d’infection plus élevé chez les plus jeunes

Malgré les chiffres, le ton est à l’optimisme. Car si les contaminations sont en légère hausse, précise Yves Van Laethem, les hospitalisations et les décès, eux, diminuent. Seule ombre au tableau, la légère augmentation des patients hospitalisés en soins intensifs.

Concernant les nouvelles infections, 2422 nouvelles contaminations ont été dépistées en moyenne par jour, soit une augmentation de 2% par rapport à la semaine précédente. Mais c’est aussi la moyenne la plus élevée depuis mi-décembre.


►►► A lire aussi : Coronavirus en Belgique ce 12 mars : la reprise des contaminations se confirme, plus de 3500 nouveaux cas rapportés en 24h


Une augmentation manifeste au niveau des enfants, 29% mais ceci est à mettre en perspective avec le fait que d’une part les enfants sont retournés à l’école et d’autre part que le taux d’infection des enfants de moins de 10 ans reste néanmoins inférieur à celui du reste de la population. Le taux d’infection le plus élevé est actuellement chez les adolescents et chez les jeunes dans la vingtaine et la trentaine, précise Van Laethem.

Géographiquement, c’est l’augmentation importante constatée dans le Namurois qui frappe (+40%). Concernant les variants, le variant Britannique demeure le plus présent depuis deux semaines (51%), les deux autres étant peu présents.

3 images
© Tous droits réservés

Le point en Europe

Le porte-parole interfédéral est ensuite revenu sur la situation européenne, où certains pays sont aux prises avec une troisième vague manifeste (Estonie, Serbie, Pologne, Hongrie), la Tchéquie étant même confrontée à une quatrième vague. L’occasion aussi de rappeler que les mesures prises sont efficaces.

L’occasion aussi de rappeler que certains patients français ont été transférés chez nous, nos voisins étant aux prises à une augmentation des cas provoquée sans doute par la lassitude de sa population face aux mesures en vigueur.

3 images
© Tous droits réservés
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK