Coronavirus en Belgique : acheter des masques dans les grandes surfaces dès ce mardi, c'est possible

Dans la saga des masques de protection voici le petit dernier : après des pénuries, les voici qui débarquent dans les grandes surfaces ce mardi. 

De la pénurie à la grande distribution

Le pays est entré dans sa première phase de déconfinement ce lundi. Et avec lui, un lot de nouvelles mesures adopter dans notre quotidien comme le port de masques obligatoire dans les transports en commun.

D’abord, faute de matériel, les masques n’étaient réservés qu’aux professionnels.


►►► Lire aussi : Quels masques ? Où les trouver ? Comment les utiliser ?

►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus


Puis, pour vous procurer des masques de protection, vous deviez vous rendre en pharmacie et croiser les doigts, en fonction des stocks disponibles.

Désormais, dans le cadre du déconfinement, il faut que l’utilisation des masques de protection soit largement répandue. Ce lundi, la TVA est passée de 21% à 6%. Et, malgré les réticences des pharmaciens, ce mardi, les masques seront disponibles dans les grandes surfaces.

Comeos, la fédération des entreprises de Belgique, rappelle que la vente des masques aux clients se fera au prix coûtant, moyennant un petit supplément reversé à une bonne œuvre.

Les supermarchés sont prêts ?

"Dès ce mardi, à l’ouverture de nos magasins on pourra trouver ces masques chirurgicaux, dans un premier temps dans un conditionnement de 50 pièces par boîtes au prix de 31,49 euros", explique la porte-parole des magasins Delhaize, Karima Ghozzi. Soit 0,63 centime par masque.

Plus tard dans la semaine, il sera possible de trouver des masques par boîtes de cinq pour la somme de 3,85 euros soit 0,77 centime par masques. Moins de 1 euro le masque.

Un prix quasiment moitié moins cher qu’en pharmacie où on en trouve pour quasiment 2 euros le masque. Les grandes surfaces souhaitent les vendre à prix coûtant.

Toujours une "ressource rare"

Or, pointent les pharmaciens, les masques sont toujours une "ressource rare". Il ne sera donc pas question de se jeter sur les boîtes de masques de protection, ce mardi. La vente devrait être limitée à une boîte par personne.

"Nous constatons clairement que beaucoup d’entreprises sont à la recherche de masques aujourd’hui. Cela demande un très grand travail d’en trouver. Et d’ailleurs beaucoup de fournisseurs annulent les commandes au dernier moment. Parfois les masques sont même réquisitionnés par les gouvernements. Ce n’est vraiment pas facile", explique Aurélie Gerth, directrice de la communication pour Carrefour.

D’autant que ces masques doivent répondre aux normes européennes.

Face à ces difficultés de réapprovisionnement, toutes les grandes surfaces ne seront pas prêtes ce mardi. Certaines se sont même donné un délai supplémentaire… jusqu’à lundi prochain. Pour les autres, les stocks en vente ce mardi proviennent de ceux qui avaient été constitués pour les collaborateurs des grandes surfaces, au début de la crise. Mais les commandes ont été passées, assure-t-on du côté de la grande distribution, et plusieurs millions de masques devraient être mis sur le marché. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK