Coronavirus en Belgique : à quoi les (longues) vacances de Toussaint vont-elles ressembler en Fédération Wallonie-Bruxelles?

Vacances de Toussaint: à quoi vont-elles ressembler ?
2 images
Vacances de Toussaint: à quoi vont-elles ressembler ? - © Annie Spratt

Les vacances d’automne prévues du 2 au 6 novembre ont été prolongées jusqu’au 11 novembre inclus en Fédération Wallonie-Bruxelles (attention, ceci ne concerne pas les écoles de la communauté flamande). Un premier congé scolaire, une respiration pour les enfants depuis cette rentrée inédite sous l’ère du covid-19.

Quel sera le programme ? Avez-vous pris des congés ? Les enfants vont-ils aller chez leurs grands-parents malgré la règle de la bulle de 1 ? Les questions sont nombreuses.

Les enfants chez les grands-parents ?

Nombreux sont les parents qui ne prennent pas de vacances en cette période et qui comptent généralement sur une aide de la famille. Pourtant, vu l’état sanitaire, il faut revenir à des règles de prudence.

"À nouveau, on déconseille aux grands-parents le gardiennage de petits enfants. Pour moi, c’est déconseillé sauf quand on ne sait vraiment pas faire autrement. Il est difficile de croire que les adultes garderont leur masque toute la journée et qu’ils n’auront pas de contacts rapprochés. La baby-sitter, c’est peut-être une solution. Théoriquement, elle est à la maison quand vous n’y êtes pas et part quand vous arrivez. Elle remplace le gardiennage fait à l’école. Sinon, il faudra malheureusement être créatif avec les jours de congé" estime Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus.

Des activités en Belgique et en sécurité

Si l’Horeca est fermé et qu’un couvre-feu national a été décrété, il reste néanmoins possible de réaliser des activités en journée si vous avez pris congé. Cocooning à la maison, balades au cœur des couleurs automnales, visites aux musées.

À la recherche d’inspirations ? En voici quelques-unes près de chez vous. Des reportages réalisés cet été dans le cadre de la série "Perles d’été": le château de Bouillon, le château de Reinhardstein, l’Abbaye de Val-Dieu, la Cathédrale Notre-Dame et Beffroi de Tournai, Mons, sa collégiale et son beffroi.

Pour d’autres idées, il y a le site de promotion du tourisme en Wallonie.

Le règne du "Last Minute"

Peut-être avez-vous des envies d’ailleurs. Les voyageurs tiennent la situation sanitaire à l’œil. La carte d’Europe rougit. Seules deux zones sont encore en vert : La Palma en Espagne, la région de l’Istrie en Croatie. Plusieurs destinations sont, elles, repassées du rouge à l’orange comme Lanzarote, Gran Canaria ou Fuerteventura.

"Pour l’instant, les réservations sont 50% inférieures par rapport à une semaine de Toussaint classique. Cela peut évidemment évoluer. On remarque que c’est vraiment l’année du "Last Minute" puisque les décisions changent toutes les semaines", commente Sarah Saucin, porte-parole de Tui Belgique. "En avion, nous allons desservir plusieurs zones orange comme les îles Canaries qui ont généralement beaucoup de succès à cette période de l’année mais aussi les îles grecques de Rhodes et la Crète", ajoute-t-elle.

Des gîtes près de chez vous

Pour les vacances en voiture, l’Ardenne a du succès. Les départs ont lieu par bulle ou foyer là où on est sûr de pouvoir partir. Le taux d’occupation des gîtes wallons est élevé. Mais visiblement, il reste encore des possibilités. Une page Facebook a été créée pour mettre en contact des propriétaires et vacanciers pour du "Last Minute".

"Jusqu’à il y a peu, il y avait pas de mal de réservations mais on craint toujours les annulations par rapport aux nouvelles mesures si l’Horeca ne travaille pas à côté. L’avantage, en gîte, c’est qu’on peut quand même cuisiner soi-même. On vient de mettre en ligne une page Facebook pour aider les propriétaires qui disposent de biens disponibles pour les louer", explique Alexandra Carrara, chargée de communication pour "Accueil champêtre en Wallonie".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK