Coronavirus en Belgique : 65.000 personnes revenues d'une zone rouge pendant l'été, dont 900 positives à un test Covid-19

Le Centre de crise et l’institut de santé publique Sciensano a fait le point ce vendredi sur l’épidémie de Covid-19 dans notre pays. "Nous avons connu un été relativement agité", a noté Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19. Le pic qui a atteint les 900 cas par jour est en train de se résorber progressivement. Sur les sept derniers jours, on a eu 439 nouveaux cas par jour, ce qui correspond à une diminution de 8% par rapport aux sept jours précédents."


►►► À lire aussi : Tous les indicateurs de l’épidémie de Covid-19 sont à la baisse, sauf le taux de reproduction

►►► À lire aussi : Sur la base de quels critères des mesures seront-elles prises dans les mois à venir ?


Le porte-parole formule cet avertissement : "Il n’est pas impossible, mais nous le verrons dans les jours et les semaines qui viennent, que nous nous dirigions vers un plateau plutôt que vers une diminution." Actuellement, c’est la Région de Bruxelles-Capitale qui compte le plus grand nombre de cas avec 115 nouveaux tests positifs par jour. C’est une diminution de 11% par rapport aux 7 jours précédents.

A Anvers, on enregistre 82 nouveaux cas par jour, soit une diminution de 22% par rapport à la période précédente. Par ailleurs, la moyenne hebdomadaire augmente dans quatre provinces : Flandre occidentale, Brabant flamand, Limbourg et Liège. "En chiffres absolus, ceci reste limité à environ 40 nouveaux cas par jour", souligne Yves Van Laethem.

Du côté des admissions à l’hôpital, la tendance est à la baisse avec 16 admissions par jour. Et ce alors qu’on enregistrait 19 admissions par jour lors des 7 jours précédents. Cela représente une diminution de l’ordre de 16%.

Le bilan de l'été et des voyages à l'étranger

Cette conférence de presse était aussi l’occasion de faire un bilan des deux mois d’été. Au total, 1,4 million de Passenger Locator Forms (PLF) ont été remplis, principalement sous forme électronique, par des personnes de retour de vacances. Parmi celles-ci, 376.000 sont revenues de zone orange.

65.000 Belges ont pour leur part déclaré être revenus de zone rouge (Turquie, Espagne, France, Roumanie et Maroc principalement). Deux tiers de ces personnes ont fait un test de dépistage du Covid-19. Résultat : 2% des tests effectués par ces voyageurs se sont révélés positifs au Covid-19. "Ce n’est pas énorme, mais ça a permis de diagnostiquer 900 personnes positives à cause d’un voyage en zone rouge et éviter que ces personnes ne disséminent l’infection dans le pays."

"Un test peut être négatif au retour parce qu’il y a trop peu de virus. Il faut rester en quarantaine même si le premier test est négatif pour éviter une transmission qui n’apparaîtrait que par la suite", insiste Yves Van Laethem.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK