Coronavirus en Belgique : 210 nouveaux patients hospitalisés, 190 nouveaux décès rapportés ce vendredi

Comme tous les jours de la semaine depuis le début de la pandémie au covid-19, le centre interfédéral de crise dresse ce vendredi 24 avril un bilan des dernières 24 heures en termes de contaminations, d’hospitalisations et de décès liés à la maladie. Emmanuel André, porte-parole interfédéral, n'était pas présent ce vendredi. Il a souhaité se retirer de sa mission pour se concentrer sur son rôle de médecin, a expliqué Benoît Ramacker, l'autre porte-parole du centre de crise.

Voici les chiffres relevés ces dernières 24 heures :

  • 210 nouveaux patients ont été hospitalisés, pour un total de 4355 personnes actuellement à l'hôpital. 322 patients en sont sortis (10.122 sorties au total).
     
  • 970 personnes sont en soins intensifs, c'est-à-dire 23 de moins que la veille. 681 patients sont en ventilation.
     
  • 190 décès ont été rapportés (36 en Flandre, 108 en Wallonie et 46 à Bruxelles), dont 91 à l'hôpital et 97 dans les maisons de repos. Il manque encore le chiffre des décès en maisons de repos de Flandre. Cela porte le total des décès à 6679 depuis le début de l'épidémie.
     
  • 1497 nouvelles contaminations ont été constatées (602 en Flandre, 646 en Wallonie et 106 à Bruxelles, 142 d'origine inconnue) pour un nombre total de 44.293 cas depuis le début de l'épidémie.
     
  • 9401 tests ont été réalisés pour un total de 189.067. Plus de 43.000 tests ont été faits dans les maisons de repos.

"Les chiffres ont montré que nous avons bel et bien réussi notre objectif collectif, s'est réjoui Benoît Ramacker. Cela nous donne des perspectives à court terme pour progressivement reprendre le cours de notre vie." Mais il a rappelé la réalité des semaines à venir : devoir vivre avec la présence du virus au quotidien dans notre société. "Nous allons devoir accepter cette réalité et vivre avec, ajoute-t-il. Il faudra alors adapter nos comportements et nos habitudes."

"Durant les semaines passées, nous avons créé un espace de vie sécurisé", précise Benoît Ramacker. Cet espace de vie était pour la plupart d'entre nous notre lieu de résidence, ou le lieu de travail pour celles et ceux qui ont pu travailler. "Nous allons dans les prochaines semaines, étape par étape, élargir cet espace de vie sécurisé, avertit le porte-parole. Nous allons devoir aborder cela avec prudence, car il est vrai que le risque existe." Les mesures renforcées actuelles pourraient être reprises si la propagation du virus reprend de manière exponentielle.

Le Conseil national de sécurité va se réunir ce vendredi pour décider de nouvelles mesures et évoquer le déconfinement. "Le virus va continuer à circuler, il n'aura pas disparu au mois de mai", précise Steven Van Gucht, le porte-parole néerlandophone du centre interfédéral. Il rappelle que même si on assouplit certaines mesures, trois règles simples demeurent : rester à la maison si on se sent malade, garder une distance sociale et penser à avoir une bonne hygiène des mains.

1 images
© NICOLAS MAETERLINCK / BELGA
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK