Coronavirus en Allemagne : 7000 manifestants "anti-masque" ont défilé à Berlin, 365 interpellations

Coronavirus en Allemagne : 10.000 manifestants "anti-masque" ont défilé à Berlin, 100 interpellations
Coronavirus en Allemagne : 10.000 manifestants "anti-masque" ont défilé à Berlin, 100 interpellations - © TOBIAS SCHWARZ - AFP

Au total, la police de Berlin a interpellé mercredi 365 personnes participant aux manifestations menées dans la capitale allemande contre les mesures édictées pour lutter contre la propagation du coronavirus. Dix agents ont été blessés, selon la police.

Quelque 7.000 manifestants ont participé aux manifestations berlinoises pour lesquelles 2.400 agents ont été déployés. La police a fait usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes pour disperser les milliers de manifestants, dont la plupart refusait de porter le masque.  

Mercredi soir, la plupart d'entre eux étaient partis, bien quelques groupes soient encore présents à certains endroits. Mais la police veille, a assuré un porte-parole.   Les manifestants protestaient contre le vote par le Parlement, mercredi, de nouvelles mesures de restrictions destinées à enrayer la pandémie de Covid-19, dont la deuxième vague frappe durement l'Allemagne et l'Europe, en général.  

Ces opposants aux mesures destinées à contenir l'épidémie de Covid-19 rassemblent généralement des citoyens méfiants mais aussi des militants anti-vaccins, conspirationnistes ou encore des sympathisants d'extrême droite.

Les forces de l’ordre ont indiqué qu’elles mettraient à jour jeudi le bilan des placements en détention.

Des enfants marchaient également aux côtés de leurs parents. La police a donc procédé à une dispersion "lente, non militaire" de la foule, a précisé une porte-parole des forces de l’ordre.

Les manifestants protestaient contre le vote par le Parlement, mercredi, de nouvelles mesures de restrictions destinées à enrayer la pandémie de Covid-19, dont la deuxième vague frappe durement l’Allemagne et l’Europe, en général.

Ces opposants aux mesures destinées à contenir l’épidémie de Covid-19 rassemblent généralement des citoyens méfiants mais aussi des militants anti-vaccins, conspirationnistes ou encore des sympathisants d’extrême droite.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK