Coronavirus: doit-on porter un masque ?

Coronavirus : Doit-on porter un masque ?
Coronavirus : Doit-on porter un masque ? - © Tous droits réservés

Le virus Covid-19 vient de faire sa sixième victime en Italie et des centaines de personnes sont à présent contaminées chez nos voisins européens. Autrement dit, le coronavirus n’est plus très loin du sol belge. Depuis le début de l’épidémie, les pharmacies du royaume doivent faire face à un constat : elles n’ont jamais vendu autant de masques chirurgicaux. "On est en rupture de stock depuis 3 semaines. Les gens se ruent littéralement sur ces masques", nous explique une pharmacienne de Schaerbeek.

Mais sont-ils réellement nécessaires ? Doit-on absolument en avoir dans son tiroir ? Pour l’épidémiologiste Marc Van Ranst, il ne faut certainement pas passer sa vie avec un masque sur le visage. Cela serait, selon ce spécialiste coronavirus, même très peu utile. "Cela ne met pas à l’abri de l’épidémie. Par contre, le masque est judicieux pour les personnes potentiellement contaminées, qui toussent et qui éternuent. Cela pourra éviter une transmission à d’autres", nuance marc Van Ranst.

Il y a "masque" et "masque"  

Il faut d’abord distinguer deux types de masques pour s’y retrouver. Le masque d’isolation et le masque FFP2 ou N95. Le premier des deux est une protection assez commune utilisée dans le milieu médical. Il couvre la bouche et le nez mais possède un taux de filtration non optimal. "Ces masques ne sont pas complètement étanches et laissent passer de l’air. Les virus ou bactéries, s’ils sont en aérosol, se trouvent dans des gouttelettes très petites qui peuvent flotter dans l’air. Il y a donc des risques", confirme le professeur Van Ranst.

"On tente de décourager nos clients d’acheter des masques. Mais rien qu’aujourd’hui, on en a eu 5 ou 6 qui en voulaient", raconte notre pharmacienne bruxelloise. Pour ceux qui veulent vraiment s’en procurer, il est recommandé d’acheter des masques FFP2 ou FFP3 conformes à la norme européenne NF EN 14683. Ces protections sont beaucoup plus étanches et arrêtent 95% des particules de 0,3 micron. Le coronavirus est encore bien plus petit que cela mais est toujours transporté sur une gouttelette d’eau qui sera arrêtée par le filtre en le mouillant.

Attention, il faut être imberbe car l’air peut passer entre la peau et le masque à cause de la barbe. Il n'y aurait pour ainsi dire plus aucun masque de ce type dans les pharmacies. Plus de 50% de ces marchandises viennent de Chine et, vu la situation, elles n'arrivent plus depuis plusieurs semaines. Selon nos sources, il en resterait dans les magasins de bricolage car ces masques sont aussi utilisés dans le secteur de la construction. 

Pas complètement inutile ?

Les conseils en cas de coronavirus sur notre territoire : se laver régulièrement les mains; ne pas toucher son visage; ne pas fréquenter des locaux mal ventilés et surtout éviter les hôpitaux ainsi que les profils potentiellement contaminés ou infectés par le virus. Mais il est clair que le masque n’est pas totalement inutile. Dans le métro, il permettra de se protéger un peu plus de la grippe ou d’autres maladies infectieuses. Pour le personnel médical, qui traite des patients potentiellement à risques, il est préférable de porter un masque FFP2 pendant la durée des consultations.

Petit rappel non négligeable : les masques chirurgicaux ont en général une durée de vie de 3 à 4 heures. Au-delà, il faut le jeter à la poubelle et le manipuler avec précaution car ils sont peut-être contaminés.