Coronavirus: comment l'opérateur Orange invite ses abonnés à rester à la maison

Orange Belgium procède à la modification par vagues d'appareils.
Orange Belgium procède à la modification par vagues d'appareils. - © ORANGE

La mention "Orange B" est devenue "StayHome Orange B". Depuis ce début de semaine, plusieurs abonnés de l’opérateur mobile ont vu évoluer la mention située en haut à gauche de leur écran, là où sont renseignés habituellement le nom du réseau et son intensité. Objectif : rappeler de manière permanente une règle essentielle en cette période d’épidémie de coronavirus, celle qui consiste à "rester à la maison" pour empêcher la propagation de la maladie.

"Oui, c’est nouveau et c’est une première", confirme Annelore Marynissen, porte-parole d’Orange Belgium. "Cette modification est implémentée vague par vague, en fonction du type d’appareils (Apple, Samsung, Huawei…) que possèdent nos abonnés. Raison pour laquelle certains voient déjà cette indication et d’autres pas encore. Pour la voir, il faudra également penser à éteindre puis rallumer son smartphone." La porte-parole précise en outre que techniquement, "ce changement n’est pas très compliqué à mettre en place".

Nous soutenons les mesures prises

Pour l’opérateur qui compte un peu plus de trois millions de clients mobiles dans notre pays, "il est important de rappeler qu’Orange soutient les mesures prises" par le gouvernement fédéral dans le cadre de la crise sanitaire actuelle. "Le but est aussi de dire que nous restons un partenaire de nos clients, lorsqu’il est chez lui à la maison, en terme de connexion mobile".

Dès la mise en place des premières mesures de confinement, les trois opérateurs mobiles du pays, Proximus, Orange et Base avaient décidé de faire un geste auprès de leurs clients. Proximus, l’acteur majeur en Belgique, offre notamment la gratuité des appels vers les lignes fixes et 10 gigas de data mobile. Orange a décidé d’offrir cinq gigas supplémentaires. Tout comme Base qui offre des gigas à ses clients, tant abonnés que prépayés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK