Coronavirus : cas confirmés vs cas suspects, la Belgique comptabilise les décès le plus largement possible

La méthode de calcul des décès dus au coronavirus adoptée par la Belgique est celle de la prise en compte la plus large possible. L’objectif ? Avoir une meilleure vue d’ensemble sur la propagation du virus.

Qu’est-ce que cela signifie ? Contrairement à d’autres pays, la méthode de calcul adoptée en Belgique prend en compte les décès qui n’ont pas pu être testés mais qui étaient des cas suspects de Covid-19. Dans la mesure où les tests ne sont pas (encore ?) généralisés, la Belgique a donc opté pour une méthode plus englobante. Ce qui a pour conséquence, aussi d’avoir un nombre important de décès.

Cas confirmés vs cas suspects

Par exemple, ce mercredi, le centre de crise interfédéral de lutte contre le coronavirus annonçait dans son bilan quotidien 283 décès rapportés dans les dernières 24h. Sur ces décès, 179 auraient été rapportés depuis les maisons de repos. MAIS, le rapport de sciensano précise que sur ces 179, 5 sont bien confirmés par un test au coronavirus tandis que 174 seraient supposés. Autrement dit, 174 n’auraient pas été testés mais sont suspects de coronavirus.


►►► Lire aussi : Tester massivement, en théorie oui, mais en pratique ?


Emmanuel André, porte-parole du centre de crise, expliquait, ce mercredi, que "la meilleure dont nous comptabilisons les décès a pour objectif de nous donner la meilleure vue d’ensemble".


►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus


Ce système de comptage qui nous placerait parmi les plus "juste", en comparaison des autres pays, même si cela ne doit pas nous faire perdre de vue que la situation peut évidemment être différente ailleurs, précise le centre de crise.

Plus de morts ?

Toutefois, cela explique aussi, en partie, pourquoi le nombre de décès liés au coronavirus semble si important en Belgique. En effet, si nous ne comptabilisons que les cas confirmés, c’est-à-dire les personnes décédées dans les hôpitaux, la Belgique compterait, à ce jour, 2252 décès. Or le bilan de ce mercredi 15 avril déplore 4440 morts. Soit près du double.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK