Coronavirus : Brussels Airlines va permettre de modifier sans frais vos réservations existantes ou futures

Brussels Airlines annonce qu’avec l’ensemble des compagnies aériennes du groupe Lufthansa, Lufthansa, SWISS, Austrian Airlines et Air Dolomiti introduit désormais des options de changement de réservation plus flexibles pour répondre aux souhaits de nombreux clients de pouvoir modifier leurs plans de voyage dans les circonstances causées par la propagation du coronavirus. La nouvelle politique d’exemption étendue pour les changements de réservation s’applique aussi bien aux réservations existantes que futures et ce dans le monde entier.


►►► A lire aussi : Il y a plus de risque de contracter le coronavirus au bureau que dans un avion


À compter d’aujourd’hui et jusqu’au 31 mars 2020, les compagnies aériennes du groupe Lufthansa renonceront aux frais de changement de réservation pour tous les vols nouvellement réservés dans le monde entier et offriront un changement de réservation unique, indépendamment des conditions du tarif du billet initialement acheté. Les passagers pourront à l’avenir effectuer une nouvelle réservation jusqu’au 31 décembre 2020 sans frais de changement de réservation.

Possibilité de changer les réservations existantes :

"La nouvelle politique de dérogation pour les réservations existantes s’applique dans le monde entier pour les billets achetés avant le 5 mars et dont la date de voyage est antérieure au 30 avril 2020. Les passagers peuvent effectuer une nouvelle réservation jusqu’au 31 décembre 2020 sans frais de changement de réservation, quelles que soient les conditions du tarif du billet initialement acheté" communique la compagnie.

Attention cependant que "les aéroports de départ et de destination doivent être identiques. Si le tarif original n’est plus disponible, la différence correspondante doit être payée. La nouvelle réservation doit être effectuée avant la date de voyage initiale" conclu la compagnie belge dans son communiqué.

Situation délicate :

"La situation qui résulte du Covid-19 est presque sans précédent", a expliqué Alexandre de Juniac, le directeur général de l’IATA ce jeudi. "De nombreuses compagnies sont en train de réduire leurs capacités et prennent des mesures d’urgence pour réduire les coûts. Les gouvernements doivent en prendre note. Cette période est vraiment exceptionnelle".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK