Coronavirus aux Etats-Unis : la FDA autorise pleinement l'antiviral remdesivir contre le Covid-19

Tests dur l'antiviral
Tests dur l'antiviral - © Marcel Kusch - BELGAIMAGE

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a accordé jeudi une autorisation permanente au médicament antiviral remdesivir pour les malades hospitalisés du Covid-19, confirmant l'autorisation conditionnelle accordée en mai, selon son fabricant Gilead.

Gilead a annoncé avoir reçu l'autorisation pour le médicament, sous la marque Veklury, soulignant que c'était le seul traitement spécifique contre le Covid-19 ainsi autorisé après une procédure de vérification plus rigoureuse et définitive.

Une autorisation en urgence est temporaire, donnée sur la base de données moins complètes que pour une pleine autorisation, et peut être révoquée à la fin de l'état d'urgence sanitaire.

D'autres traitements sont disponibles depuis des mois dans les hôpitaux grâce à des autorisations temporaires ou parce que ce sont des médicaments relativement banals, comme le corticoïde dexaméthasone.

L'Europe et d'autres pays ont également autorisé temporairement le remdesivir depuis le printemps.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


L'action de Gilead à la Bourse de New York a bondi de 4% peu après l'annonce.

Le remdesivir était l'un des premiers médicaments à avoir démontré une relative efficacité dans des essais rigoureux pour écourter de plusieurs jours le temps de rétablissement des patients hospitalisés.

Mais il n'a pas été prouvé qu'il réduisait la mortalité.

Il pourra être donné aux adultes et aux enfants de plus de 12 ans pesant au moins 40 kg, dans les cas requérant une hospitalisation. Il ne pourra être administré, par injection, qu'en hôpital ou dans un environnement équivalent. Une autorisation en urgence a été accordée parallèlement pour les enfants de moins de 12 ans pesant au moins 3,5 kg.

Le président américain Donald Trump, tombé malade du Covid-19 début octobre, a lui-même reçu le traitement pendant cinq jours, parmi d'autres.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK