Coronavirus : à Maastricht, 85% de la clientèle dans les commerces ce week-end venait de Wallonie

Environ 85% des clients qui se sont rendus ce samedi dans les magasins de Maastricht, dans le sud-est des Pays-Bas, venaient de la région wallonne, a indiqué ce mardi la bourgmestre Annemarie Penn-te Strake. L’édile a écrit au gouverneur de la province de Liège pour lui demander de dissuader ses concitoyens de traverser la frontière.

Dans sa lettre, la bourgmestre a relayé les témoignages, entre autres, de guides et d’agents d’hôtellerie, ainsi que des informations qui lui sont venues des files d’attente dans les magasins.

Risques de contaminations

La bourgmestre souligne que les communes frontalières du Limbourg néerlandais sont très populaires auprès des habitants des pays voisins, dont celles de la région de Liège. "Cela rend les zones commerciales trop fréquentées et augmente le risque de propagation du coronavirus", a-t-elle écrit. "Je vous demande donc d’attirer une fois de plus l’attention de votre région sur le fait qu’il n’est pas souhaitable d’entreprendre des voyages non essentiels dans la région du Limbourg du Sud", a-t-elle ajouté, invitant son interlocuteur à "traiter cette question ensemble".


►►► Lire aussi : coronavirus au Pays-Bas : Maastricht bascule en code rouge, la bourgmestre menace de fermer les magasins


La ville va déployer des gardes de sécurité supplémentaires, en plus des guides d’accueil. "Ces guides sont sympathiques et accueillants, mais les agents de sécurité sont plus fermes avec leurs uniformes", explique la bourgmestre. "Parfois, il faut montrer un peu plus les dents".
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK