Coronavirus en Inde : 400.000 cas supplémentaires, la vaccination ouverte à tous

L’Inde ouvre samedi sa campagne de vaccination à l’ensemble de ses quelque 600 millions d’adultes en dépit des pénuries et en pleine flambée épidémique, avec un nouveau record de plus de 400.000 contaminations au coronavirus en 24 heures.

En première ligne de la pandémie avec le Brésil, l’Inde a répertorié samedi 401.993 nouvelles infections sur les dernières 24 heures, une première mondiale, a annoncé le ministère de la Santé. Sur le seul mois d’avril, l’Inde, pays de 1,3 milliard d’habitants, a détecté environ sept millions de nouvelles infections.

Quelque 3523 morts ont été enregistrées samedi sur la journée écoulée, portant le total à 211.853 décès. Nombre d’experts estiment toutefois que les chiffres réels sont beaucoup plus élevés en raison de tests insuffisants et d’un enregistrement inexact de la cause du décès.

Pénurie de vaccins dans plusieurs Etats indiens

Avant même son lancement, le programme indien de vaccination à très grande échelle semble déjà mis à mal.

Plusieurs Etats, dont le Maharashtra et New Delhi – parmi les plus touchés -, ont prévenu qu’ils étaient à court de vaccins et que le déploiement élargi de la campagne était menacé par des querelles administratives, une confusion sur les prix et des problèmes techniques sur la plateforme numérique de vaccination du gouvernement.

Jusqu’à présent, environ 150 millions de vaccins ont été administrés, soit à 11,5% de la population, et à peine 25 millions d’habitants ont reçu leurs deux injections.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK