Coronavirus : 34 nouveaux décès en Belgique, pour un total de 122, révèle le bilan du 24 mars

Le centre interfédéral de crise Covid-19
2 images
Le centre interfédéral de crise Covid-19 - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Les autorités sanitaires ont recensé 34 nouveaux décès liées au Covid-19, portant à 122 le nombre de personnes ayant succombé au coronavirus en Belgique depuis le début de la crise. Le nombre d'hospitalisations a augmenté à 1859 (+256 patients), dont 381 sont en soins intensifs, ont indiqué mardi le SPF Santé publique et le Centre de crise lors de leur bilan quotidien.

Quelque 526 nouveaux cas confirmés ont été dénombrés depuis lundi, dont 381 en Flandre, 87 en Wallonie et 38 à Bruxelles. En tout, 4269 contaminations ont été confirmées en Belgique. Cette donnée ne porte que sur les cas analysés, elle ne reflète dès lors pas le nombre exact de personnes contaminées dans le pays.

A propos du nombre de personnes décédées, le docteur Emmanuel André a tenu à préciser que certains d'entre eux étaient susceptibles d'avoir été notifiés avec retard, et donc qu'ils pouvaient refléter une situation antérieure.

410 personnes ont quitté l'hôpital depuis le 13 mars, soit 60 de plus que lundi.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Quelque 4% des contaminations confirmées au coronavirus concernent des personnes qui travaillent dans le secteur des soins de santé, ont aussi indiqué les autorités sanitaires. Sur 4269 contaminations avérées, on trouve donc environ 170 travailleurs des soins de santé.

À noter que les données sur les infections ne portent que sur les cas analysés, elles ne reflètent dès lors pas le nombre exact de personnes contaminées en Belgique. "Le personnel soignant est très exposé au virus. Un certain nombre d'infirmiers et de médecins ont été infectés ou écartés. C'est un élément que nous continuons à suivre", ont déclaré le SPF Santé et le Centre de crise.

"Le virus ne touche pas une communauté en particulier"

Les autorités sanitaires ont souhaité souligner l'importance de la solidarité dans la lutte contre le virus. "L'infection au coronavirus, ou à d'autres virus, crée de la stigmatisation entre communautés et de l'angoisse. Mais le virus ne touche pas une communauté en particulier, par contre la réponse à ce virus doit être une réponse solidaire: se protéger soi-même et protéger les autres."

Au nom du Centre de crise, Benoît Ramacker a insisté : c'est une période où tout le monde doit prendre ses responsabilités.

Parmi les questions posées au Centre de crise, il y a celle de savoir si les personnes décédées en-dehors d'une institution hospitalière étaient testées au coronavirus, post mortem donc. Le docteur Emmanuel André répond qu'il n'y a pas de test systématique pour ces décès, et donc cela n'apparaît pas dans les bilans. Mais "il y aura des efforts supplémentaires pour estimer l'impact du virus aussi en dehors du système de soins", précise-t-il.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK