Coronavirus: "1m50 de distanciation sociale, c'est de la foutaise", selon Jean-Luc Gala, professeur à l'UCLouvain

Coronavirus: "1m50 de distanciation sociale, c'est de la foutaise", selon Jean-Luc Gala, professeur à l'UCLouvain
Coronavirus: "1m50 de distanciation sociale, c'est de la foutaise", selon Jean-Luc Gala, professeur à l'UCLouvain - © KENZO TRIBOUILLARD - AFP

Les mesures de confinement sont adoptées jusqu’au 19 avril en Belgique. Ce mercredi, un conseil national de sécurité se réunit pour décider de la suite des événements, sans doute une prolongation de ces mesures.

Jean-Luc Gala, professeur à l'UCLouvain et spécialiste des maladies infectieuses, était invité sur La Première ce matin.

Pour lui, s'il faut maintenir le confinement, il ne faut pas durcir les mesures. "Non, je pense qu'il ne faut absolument pas les renforcer, il ne faut absolument pas les durcir, sinon vous allez complètement perdre cette adhésion de la population et ça serait une catastrophe en termes de contrôle épidémique. Par contre, ça doit s'accompagner de mesures qui n'ont pas encore donné leur pleine puissance et pour lesquelles on est d'ailleurs très en retard, qu'il y ait une augmentation du traçage et du diagnostic des cas infectés et de leurs contacts. C'est ce qui a été extrêmement bien fait dans d'autres pays bien plus petits avec bien moins de ressources que la Belgique".


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Pour lui, il faut imposer le port du masque, "parce que le port du masque est le deuxième pilier essentiel pour éviter une transmission accrue dans la population et un effet de rebond". 

Car, pour lui, la distanciation sociale d'1m50, ça ne fonctionne pas. "La distanciation de 1m50, c'est de la foutaise. On sait bien que c'est une distance qui est absolument minimale et qui ne correspond à rien. Il y a plein de modèles de mobilisation extrêmement intelligents, notamment de société qui ont travaillé pour la navette spatiale, qui ont clairement montré que la diffusion du virus allait bien au-delà de ce fameux 1m50, qui par ailleurs n'est déjà pas extrêmement bien respecté par la population. Ce virus, selon les conditions climatiques, atmosphériques et environnementales, peut parfois se porter ou se transmettre jusqu'à sept ou huit mètres de distance. Donc, cette distanciation de 1m50, c'est bien, mais ce n'est pas suffisant".

Avis du docteur Devos sur la durée de la distanciation sociale (JT 13h):