Convoyeur-braqueur : "l'Arsène Lupin" lyonnais repris la main dans le sac à Londres

Le butin dérobé par Musulin en 2009
Le butin dérobé par Musulin en 2009 - © AFP

L’ex-convoyeur de fonds Toni Musulin a été arrêté cette semaine à Londres alors qu’il tentait de convertir une forte somme d’argent liquide dans un bureau de change.

Toni Musulin avait été condamné en 2010 à Lyon à cinq ans de prison ferme pour le vol de 11,6 millions d’euros en détournant le fourgon blindé qu’il conduisait.

C’était le matin du 5 novembre 2009, Toni Musulin, employé comme convoyeur depuis 10 ans de la société de transports de fonds Loomis avait faussé compagnie à ses deux collègues et disparaissait avec son fourgon.

Le véhicule était retrouvé trois heures plus tard à quelques centaines de mètres, entièrement vide. Le vol spectaculaire avait aussitôt enflammé les réseaux sociaux, où beaucoup saluaient "l’Arsène Lupin du XXIème siècle".

Mais deux jours plus tard, la police parvenait à mettre la main sur l’essentiel du butin jeté en vrac au fond d’un box, loué par Musulin à Lyon sous une fausse identité. Manquaient toutefois 2,5 millions d’euros.

Motivé par la rancoeur à l’égard de son employeur

Lors de ses deux procès, Musulin, se disant victime de brimades et d’humiliations, avait assuré que la rancœur envers son employeur avait motivé son geste.

Sorti de prison en février 2013. L’ancien agent de Loomis avait aussi été condamné pour tentative d’escroquerie, après la simulation d’un accident avec une Ferrari achetée aux enchères.

Selon le quotidien lyonnais Progrès, l’ancien convoyeur de 49 ans a été interpellé après avoir changé une somme de 4.000 livres sterling. Il avait alors annoncé revenir le lendemain pour changer cette fois 75.000 livres, éveillant les soupçons du personnel du bureau.

Face aux enquêteurs anglais, Toni Musulin a affirmé que cet argent liquide provient de la vente d’une Ferrari, selon la source policière française.

Son arrestation relance les interrogations sur la disparition d’une partie du butin du fourgon volé en novembre 2009 à Lyon.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK