Consentement sexuel à 14 ans? Un changement incompris par certains jeunes

Avoir son premier rapport sexuel à 14 ans? "Beaucoup trop tôt!" C'est ce qu'en disent beaucoup de jeunes rencontrés par Vews dans les rues de Bruxelles. 

La question de la majorité sexuelle est revenue dans l'actualité avec ce petit coup de frais sur le code pénal: désormais un(e) ado de 14 ans sera censé(e) pouvoir dire oui à une relation sexuelle, à condition que son (sa) partenaire n’ait pas 5 ans de plus que lui (elle). Un changement qui ne semblait pas être arrivé aux oreilles des jeunes rencontrés. 

De toute évidence, ce changement dans le code pénal n'est pas bien compris : "Je ne comprends pas l'intérêt de cette loi. Seize ans c'est déjà assez tôt alors 14 ans..." réagit un jeune skateur de 14 ans. A l'image d'autres adolescents ou jeunes adultes, il interprète cet abaissement de l'âge du consentement sexuel comme un encouragement à avoir une relation sexuelle plus tôt. Or, ce n'est pas le but de cette loi: "La loi, c'est pour dire aux jeunes: si ça vous arrive, vous ne serez pas punis au niveau de la Justice" précise, Kenza El Marsni, sexologue et titulaire d’un master en psychologie et sciences de l’éducation, sur La Première. 

Cette évolution de la loi répond surtout à une réalité sociétale. L'idée du changement de loi avait été annoncée dans l'accord de gouvernement en 2014 et saluée par le délégué au droits de l'Enfant, Bernard De Vos.  

"14 ans, c'est très jeune. On ne connaît pas encore notre corps, il n'est même pas encore développé entièrement. Il y a des filles qui n'ont même pas encore leurs règles, 14 ans c'est tellement jeune", selon Kiana, rencontrée à Bruxelles Les Bains. A ses côtés, Henri estime que "le nombre de gens au courant de cette majorité sexuelle est minime". 

En Belgique, l'âge moyen du premier rapport sexuel est de 16,5 - 17 ans (moyenne établie par les mutualités socialistes en 2009). Une moyenne correctement envisagée par la plupart de nos interlocuteurs comme vous pourrez le constater dans le reportage ci-dessous. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK