Congo: une radio française interdite de diffusion

RTBF
RTBF - © RTBF

L'organisation Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé jeudi la décision du gouvernement de République démocratique du Congo interrompant la diffusion de Radio France Internationale (RFI) dans le nord-est du pays, dans un communiqué transmis à l'AFP à Kinshasa.

L'organisation de défense de la liberté de la presse affirme que "l'accusation portée contre RFI, suspectée de contribuer à déstabiliser le pays, nous paraît à la fois erronée et injuste".

Le gouvernement congolais avait évoqué mardi des "raisons de sécurité nationale" pour justifier la coupure du signal de RFI à Bunia, chef-lieu du district d'Ituri, dans la province Orientale.

"Nous reprochons essentiellement à RFI des tentatives de provoquer des mutineries au sein des forces armées (FARDC) dans les provinces du Nord et du Sud-Kivu (est) et dans la Province orientale, et de créer des conflits inter-ethniques là où nous sommes laborieusement en train de pacifier le pays", avait déclaré le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga, à l'AFP.

RSF se dit "inquiet" et craint une "possible extension de cette mesure à l'ensemble du territoire" et demande à M. Mende de "rétablir le signal de RFI à Bunia.

Elle estime que "la présence de médias dans les zones instables ou en conflit est nécessaire pour permettre à l'ensemble des acteurs un accès satisfaisant à l'information".

RFI avait indiqué mardi qu'elle regrettait cette décision, notamment pour les auditeurs, ajoutant qu'elle était "la première radio à Kinshasa, avec 27% d'audience en 2008".

L'est et le nord-est de la RDC sont le théâtre d'affrontements entre groupes armés et de violences contre les civils depuis plus d'une décennie. Le gouvernement central tente de pacifier la région mais les FARDC, dont les troupes sont mal payées et indisciplinées, n'arrivent pas à imposer leur autorité.

(Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK