Congelation pour retarder la maternité: la Belgique a une longueur d'avance

Dans de grandes cuves qui dégagent de la fumée, l'hôpital UZ Brussel conserve au frais près de 2000 ovules. Ils appartiennent à une centaine de femmes, âgées en moyenne de 37 ans, venues chercher chez le docteur Dominique Stoop, gynécoloque, un moyen de geler leur horloge biologique.

La plupart des femmes qui viennent le font parce qu'elles n'ont pas trouvé de partenaires.

A l'hôpital Erasme, Anne Delbaere chef de la clinique de la ferlitié n’est pas opposée à leur donner un jour cette chance mais jusqu’à présent elle ne congèle pas encore d'ovule sans indication médicale.

Car il n'y a pas de garantie de résultat. Cela coûte en moyenne 6000 euros, non remboursés. Si la grossesse a finalement lieu, elle sera probablement tardive, et donc à risque... Mais, pour certaines femmes, c'est peut-être le prix à payer pour connaître le bonheur d'être mère.

Ecoutez le reprotage ci-contre

Daphné Van Ossel

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK