Confinement et maux de dos : le télétravail n’y est pas pour rien

Vous êtes nombreux à pratiquer le télétravail à temps plein durant le confinement. Cette solution est efficace pour éviter les déplacements au bureau et les rassemblements, mais travailler toute la journée, voire toute la semaine sur son ordinateur à la maison, sur une chaise inadaptée peut aussi causer des problèmes de dos. Les ostéopathes et les kinésithérapeutes, qui désormais peuvent reprendre leurs consultations, risquent d'avoir beaucoup de travail. 

Michel travaille pour une compagnie d’assurances. Il pratique partiellement le télétravail depuis plusieurs années mais actuellement, il doit s'en contenter tous les jours de la semaine. Au bureau il a une chaise ergonomique, qu’il devrait bientôt récupérer, mais en attendant, ses problèmes de dos se sont intensifiés. "J’ai particulièrement mal au niveau des cervicales. J’ai redécouvert des douleurs qui avaient disparu et je pense que ma chaise en est la première responsable ", explique Michel Cattebeke.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Nous avons également rencontré Diane à son rendez-vous chez l’ostéopathe. Elle a aussi des problèmes de dos depuis un mois. Pour elle, le télétravail est clairement en cause. Jusqu’ici son ostéopathe ne pouvait soigner que les cas urgents. Désormais, il peut recevoir tous ses patients, moyennant des normes sanitaires très strictes.

2 images
Séance d'ostéopathie pour douleurs dorsales liées à la position du télétravail © RTBF

Le télétravail n’est évidemment pas directement responsable des maux de dos, mais le contexte dans lequel il se déroule pose problème. Pour Frédéric Kempinaire, Ostéopathe DO, différents facteurs sont en cause : "Le matériel est souvent inadapté, le nombre d’heures passées sur son ordinateur est également important.  Étonnement, les gens ont tendance à travailler davantage lorsqu’ils sont à la maison, et quand ils ne sont pas dans leur environnement professionnel, ils se permettent de travailler dans un lit ou dans un fauteuil, dans des positions qui ne sont pas du tout adaptées ".

Frédéric travaille dans un cabinet namurois où l’on trouve autant de kinésithérapeutes que d’ostéopathes, qui soignent et soulagent les patients, mais qui mettent aussi l’accent sur la prévention.  

Quelques règles de base

Pierre Niestadt, ostéopathe DO, rappelle quelques règles de base : "Il faut par exemple veiller à plier les jambes à 90 degrés au niveau des chevilles, des genoux et du bassin lorsqu’on est assis. Le dos quant à lui doit se trouver en position neutre comme quand on est debout. Il faut bien se tenir droit pour ne pas se voûter. Le bord supérieur de l’écran doit se situer au niveau des yeux, et le clavier et la souris doivent être suffisamment avancés sur le bureau pour pouvoir poser les bras confortablement".

Ce cabinet a aussi posté sur son site internet des fiches et des vidéos réalisées par un préparateur physique du service des sports de l’université catholique de Louvain. Objectif : aider les gens à sortir du confinement sans douleurs.