Confinement : des dessins d'enfants pour briser l'isolement des maisons de repos

Dans les maisons de repos, les visites sont désormais strictement interdites. Seul le personnel infirmier est autorisé à franchir les portes des établissements où séjournent des milliers de pensionnaires. Ces personnes âgées souffrent de cet isolement forcé.

Privés des visites de leurs proches, les retraités vivent péniblement le confinement imposé par les autorités.

Pour combler la solitude, le CPAS de Namur comme d’autres institutions dans le pays, invite les enfants à profiter de leur oisiveté pour envoyer des dessins et des messages aux pensionnaires. Un exemple de solidarité dans la morosité ambiante.

Une équipe du journal télévisé a rencontré Juliette et son sourire contagieux.