Commerces, mariages, enterrements et sports à l'heure du coronavirus : nouvelles règles de confinement et de distanciation sociale

Un nouvel arrêté entre en vigueur ce samedi.
Un nouvel arrêté entre en vigueur ce samedi. - © HANS VANDENDRIESSCHE - BELGA

La pandémie de coronavirus évolue rapidement, de même que les mesures de confinement et de distanciation sociale mises en place en Belgique. Dans le Moniteur belge de vendredi, un arrêté ministériel modifiant celui du 23 mars dernier a été publié : il porte sur les mesures d’urgence pour limiter la propagation du Covid-19.

Quand vous faites vos courses, quand vous sortez à l’extérieur, si vous devez vous marier ou assister à un enterrement, voici ce qui est désormais autorisé ou pas par les autorités.

  • Les commerces : qui peut ouvrir ?

L’arrêté est explicite. Les commerces et les magasins sont fermés, à l’exception : des magasins d’alimentation, y compris les magasins de nuit ; des magasins d’alimentation pour animaux ; des pharmacies ; des marchands de journaux ; des stations-services et fournisseurs de carburants et combustibles ; des magasins de télécommunications, "à l’exclusion des magasins qui ne vendent que des accessoires, mais uniquement pour les urgences, en ne recevant qu’un seul client à la fois et ce, sur rendez-vous"; des magasins de dispositifs médicaux, "mais uniquement pour les urgences, en ne recevant qu’un seul client à la fois et ce, sur rendez-vous".

Par ailleurs, dit l’arrêté, "les mesures nécessaires doivent être prises pour garantir le respect des règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d’une distance d’1,5 mètre entre chaque personne".

  • Les heures d'ouvertures

"Les magasins d'alimentation peuvent rester ouverts aux jours et heures habituels", dit l'arrêté qui clôt la polémique d'il y a quelques jours. Et seuls les magasins de nuit peuvent accueillir des clients jusqu’à 22 h. Quant aux marchés, ils sont interdits, "sauf les échoppes indispensables à l’approvisionnement alimentaire des zones ne disposant pas d’infrastructures commerciales alimentaires".

  • La distance sociale et la durée d’achat dans les grandes surfaces

L’accès aux grandes surfaces est limité "à maximum un client par 10 mètres carrés pendant une période de maximum 30 minutes". Dans la mesure du possible, il vous faut vous y rendre seul.

  • Actions de réductions interdites

Les actions de réduction sont interdites dans tous les commerces et les magasins qui peuvent rester ouverts "sauf si ces actions avaient déjà été décidées ou étaient en cours d’exécution avant le 18 mars 2020".

  • Quels événements sont interdits ?

Certains étaient déjà connus, notamment depuis la fermeture des écoles. Mais pour rappel, il s’agit : "des rassemblements ; activités à caractère privé ou public, de nature culturelle, sociale, festive, folklorique, sportive et récréative ; excursions scolaires d’une journée ; excursions scolaires de plusieurs jours ; activités dans le cadre de mouvements de jeunesse sur le et à partir du territoire national ; activités des cérémonies religieuses."

  • Mariages et funérailles autorisés sous conditions

Les cérémonies funéraires, "mais uniquement en présence de 15 personnes maximum, avec le maintien d’une distance d’1,5 mètre entre chaque personne et sans possibilité d’exposition du corps". Mais aussi les mariages civils, mais uniquement en présence des conjoints, de leurs témoins et de l’officier de l’état civil ; les mariages religieux, mais uniquement en présence des conjoints, de leurs témoins et du ministre du culte.

  • Les promenades avec les membres de la famille et les activités physiques

Selon le nouvel arrêté, sont autorisées "les promenades extérieures avec les membres de la famille vivant sous le même toit en compagnie d’une autre personne, ainsi que l’exercice d’une activité physique individuelle ou avec les membres de sa famille vivant sous le même toit ou avec toujours le même ami, et moyennant le respect d’une distance d’au moins 1,5 mètre entre chaque personne."

  • Les voyages interdits

"Les voyages non essentiels au départ de la Belgique et vers la Belgique sont interdits", précise l’arrêté.

  • Les déplacements autorisés

Les personnes sont tenues de rester chez elles, insiste le texte. Il est interdit de se trouver sur la voie publique et dans les lieux publics, sauf "en cas de nécessité et pour des raisons urgentes". Lesquelles ? Se rendre dans les lieux dont l’ouverture est autorisée (les commerces), pour avoir accès aux distributeurs de billets des banques et des bureaux de poste, avoir accès aux soins médicaux. Il est toujours autorisé de "fournir l’assistance et les soins aux personnes âgées, aux mineurs, aux personnes en situation de handicap et aux personnes vulnérables".

Les déplacements professionnels, en ce compris le trajet domicile-lieu de travail restent permis.

Autorisés aussi, comme dit plus haut, mais en respectant les règles, les promenades et les activités physiques.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK