Comment réussir un examen oral? Profs et experts répondent

Comment réussir un examen oral? Profs et experts répondent
Comment réussir un examen oral? Profs et experts répondent - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Les examens approchent, le stress monte pour les étudiants. En cette période de blocus, quels sont les conseils de professeurs et d'experts pour réussir un examen oral? 

La préparation et l'étude pour un examen oral sont cruciales. Plus on connaît sa matière, moins la pression sera grande. "Il est nécessaire de faire un planning pertinent et réaliste de maintenant à la fin des examens", annonce Martin De Duve, directeur de l'asbl Univers Santé, qui propose un service d'aide aux étudiants de l'UCL.

Bonne préparation

Mathieu Vrancken, directeur de Student Academy, qui coache les étudiants, conseille de s'exercer oralement à la maison, que ce soit avec quelqu'un ou devant son miroir : "Travaillez votre diction, votre débit, n'hésitez pas à vous chronométrer.

"La veille de l'examen, il est conseillé de bien dormir : le cerveau a besoin de sommeil pour se régénérer. Il vaut mieux sécher sur une question que d’avoir survolé vite fait la matière la veille et de se retrouver devant le professeur avec un cerveau dysfonctionnant", explique Martin De Duve. Pas question de faire une nuit blanche donc. 

À la différence d'un examen écrit, il est presque impossible de cacher au professeur son manque de connaissance, indique Arnaud Monty, professeur d'écologie à Gembloux Agro-Bio Tech – ULiège "On arrive à mieux se faire une idée si l’étudiant connaît sa matière. Au lieu de rester vague comme ça peut se passer à l'écrit, à l’oral, ça passe ou ça casse."

Le Jour J

L'étudiant(e) se réveille. Avant de choisir ses vêtements, le mot clé est "sobriété". "Habillez-vous de manière sobre. Une veste de costume suffit pour les hommes, pas besoin de cravate. Pour les femmes, oubliez l'aspect sexy, vous n'aurez pas plus de points", déclare Mathieu Vrancken, même si chaque professeur a ses préférences.

Même si la fatigue se fait sentir, les boissons énergisantes ou autres compléments alimentaires sont à prohiber, ils augmentent l'anxiété.

Dans le couloir devant la classe, la tension est palpable. D'après Mathieu Vrancken, il est important de rester focalisé et de ne pas se laisser impressionné. Il déconseille également de discuter de la matière avec les autres étudiants. "Certaines personnes stressent alors qu'elles connaissent bien la matière, des ragots circulent. Juste avant de rentrer, on risque de vous poser une question à laquelle vous ne pouvez pas répondre, ce qui risque de vous déstabiliser."

Des techniques de respiration ou de relaxation peuvent s'avérer utilises afin de renforcer les compétences à se concentrer et faire le vide dans sa tête.

Devant le professeur

La porte s'ouvre, c'est au tour de l'étudiant(e) de rentrer. Martin De Duve conseille : "Il faut prendre le temps d’analyser les questions pour structurer sa réponse. N'hésitez pas à demander à reformuler la question. Prenez votre temps, quitte à avoir une feuille de brouillon en style télégraphique." Évitez donc de répondre au tac au tac.  

Au niveau de la posture à adopter, il est conseillé de se tenir droit, de ne pas chiquer. Idéalement, l'étudiant se met dans une position stable et évite tout mouvement parasite, du type jouer avec son stylo.

Tous les experts interrogés conseillent d'expliquer clairement sa pensée. Parfois, un schéma ou un dessin peut aider. Arnaud Monty se rappelle du cas d'une étudiante qui avait des difficultés à exprimer un concept: "Très sur d’elle, elle s’est levée pour aller dessiner un schéma au tableau. Grâce à ça, tout est devenu clair. Il ne faut pas hésiter à utiliser tous les moyens possibles pour démontrer que l’on a compris.

L'attitude qui fait la différence

Comment faire pour essayer d'augmenter sa cote? Il est essentiel de montrer que l'on maîtrise sa matière. "Faites les liens entre les différentes matières. Mettez des nuances, ne restituez pas tout simplement par cœur, jonglez avec les différents concepts", avise Martin De Duve.

Une bonne attitude peut également permettre de grappiller quelques (demi-)points, assure Arnaud Monty : "Aisance, prestance, sourire,... tous ces éléments peuvent jouer en votre faveur."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK