Comment les prix des logements flamands ont augmenté de 28%

Comment les prix des logements flamands ont augmenté de 28%
Comment les prix des logements flamands ont augmenté de 28% - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Le Woonbonus est une aide qui a été introduite en 2005 par le gouvernement flamand, pour rendre abordable l’accès au logement en Flandre. Cette aide consiste en une déduction d’impôts et en un remboursement partiel pour les ménages qui achètent, rénovent ou construisent une maison. Mais en pratique, elle a rendu le logement flamand plus cher.

Cette prime, d’après l’étude menée par l’Université de Louvain, a en réalité raté son objectif. Pratiquement, c’est un effet pervers qui est à la source des augmentations de prix : si les gens bénéficient d’une déduction fiscale, ils peuvent de ce fait emprunter plus. Les vendeurs peuvent donc facturer un prix plus élevé. Et manifestement, ils ne se sont pas gênés pour le faire.

L’étude, réalisée par l’Université de Louvain, montre une augmentation de 28% en 10 ans du prix moyen d’une maison. L'augmentation s'est produite principalement en 2005-2008, peu de temps après l'introduction de la mesure. "Notre étude montre que l'avantage fiscal sera entièrement utilisé pour acheter une maison plus cher", concluent les auteurs de l’étude.

Un autre enseignement intéressant: ce sont surtout les ménages aisés qui ont bénéficié de la prime: 72% des montants alloués à cette mesure ont bénéficié aux 40% des revenus les plus élevés. Seuls 8% ont bénéficié aux 40% des revenus les plus bas.

Les chercheurs préconisent d'abandonner la mesure. Pas trop tôt cependant: les prix des logements risqueraient au contraire de s'effondrer. Une disparition en 20 à 25 ans serait l'idéal, estiment-ils.

Une étude qui risque de provoquer des réactions, compte tenu en outre du budget que le Woonbonus nécessite: il devrait coûter au gouvernement flamand près de 1,9 milliards d’euros d’ici 2019.

W. F. avec deredactie

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK