Test PCR, Passenger Locator Form, quarantaine et zones rouges, où et comment voyager à partir de ce lundi 19 avril

À partir de ce lundi 19, les voyages non-essentiels seront à nouveaux autorisés comme décidé par le Comité de concertation de ce mercredi a acté. Pourtant voyager ne sera pas pour autant facile.

Toute une série de conditions s'appliquent. On retourne au scénario de Noël. Entre test PCR, Passenger Locator Form (PLF), quarantaine et zones rouges, oranges et vertes, on vous explique tout. 

2 images
© Tous droits réservés

Je pars à l'étranger. Que dois-je savoir ?

1. Le système des codes couleurs est de retour

Vous vous souvenez, avant le mois de janvier on se basait sur un système de code couleur. Ce système reprend toute son importance dès le 19 avril, puisque les voyages non essentiels seront à nouveau autorisés.

Désormais, les voyages en zone rouge seront déconseillés. Attention, toutefois : depuis le 1er février 2021, le site des Affaires étrangères ne propose plus de carte indiquant les codes couleurs par pays. Les autorités belges se basent désormais sur la carte mise à jour par l'Europe.

 Pour y voir plus clair, le ministère des Affaires étrangères vous explique quels pays sont en rouge et quels pays ne le sont pas. Ces infos sont mises à jour régulièrement. Ce mercredi matin, tous les pays de l'Union européenne et de l'espace Schengen étaient en rouge, sauf le Portugal (orange), l'Islande (orange), certaines zones du Danemark, de l'Espagne, de la Finlande, de la Norvège ou la Sardaigne en Italie, toutes en orange (mais attention, la Sardaigne repasse en rouge à partir du mercredi 21 avril).

La liste reprend également les pays tiers qui sont en vert, comme l'Australie, la Nouvelle-Zélande, etc. (attention, plusieurs d'entre eux n'admettent pas les voyages non essentiels. infos à vérifier sur les site des Affaires étrangères).

Le ministère des Affaires étrangères conseille toujours d'enregistrer son voyage via TravellersOnline.

Remboursements et rapatriements 

La présence de zones rouges vous permet toutefois de bénéficier de certains droits: "Si vous réservez un voyage organisé dans une zone qui devient rouge, vous pourrez annuler le voyage et obtenir un remboursement", détaillait Julie Frère, porte-parole de Test-Achats la veille du Comité de concertation. "Cela vaut également si le vol que vous avez réservé est annulé. Par contre, si votre vol est maintenu, et que vous ne souhaitez pas/pouvez pas partir, vous ne pourrez pas obtenir de remboursement".


►►► À lire aussi : Comité de concertation: la bulle de contacts est élargie à 10 personnes en extérieur dès le 26 avril et à 2 personnes en intérieur dès le 8 mai


Voyager, toutefois, implique également des responsabilités. Sur le site des Affaires étrangères on rappelait ce mercredi matin que "de mesures à l'étranger peuvent avoir d'importantes répercussions sur leur voyage. Un rapatriement ne peut être garanti si des vols commerciaux sont annulés ou des frontières fermées". Vous voilà prévenus.

2. A chaque destination ses règles 

Le SPF Affaires étrangères met également à jour régulièrement les conseils de voyage par destination: il est capital de consulter cette section pour savoir quelles sont les conditions à respecter à l'entrée du pays de destination, notamment parce que les normes évoluent tout le temps. Ce mercredi matin, par exemple, on apprenait que le Danemark allait assouplir progressivement les règles liées à l'arrivée de voyageurs européens. Le plan prévoit une levée progressive de la quarantaine obligatoire selon la destination, tout en gardant un test Covid négatif préalable à toute arrivée dans le pays.


►►► À lire aussi : Où pouvez-vous voyager ? Un site internet de l'Union européenne rassemble tout sur une carte interactive


En Norvège, par exemple, il faut présenter un test Covid négatif effectué dans les 24 heures qui précèdent l'arrivée, effectuer un autre test sur place et passer une quarantaine dans un hôtel aux frais du voyageur. 

Encore, si vous souhaitez vous rendre en Italie, par exemple, vous devez effectuer un test Covid 48 heures avant votre arrivée. A l'arrivée, vous devez vous munir d'une déclaration sur l'honneur, signaler votre présence au Département Prévention des services de santé publique locale et en plus, jusqu'au 30 avril, observer une quarantaine obligatoire de 5 jours et effectuer un test Covid à la fin de cette quarantaine.

 

 

Je rentre en Belgique . Quelles sont les démarches à effectuer? 

Si vous avez séjourné à l'étranger pendant plus de 48 heures ou vous revenez en avion, en bateau ou encore vous retournez en Belgique en train ou en bus depuis un pays hors UE ou hors de la zone Schengen, vous devez remplir le Passenger Locator Form (PLF) 48 heures avant votre retour en Belgique. 

1. Je remplis le Passenger Locator Form (PLF)

48 heures avant votre retour, vous remplissez le PLF. La présence des enfants de moins de 16 ans doit être indiquée sur le formulaire des parents. Le PLF est accessible ici en format électronique.

Après avoir rempli le formulaire, vous recevez un QR-code par e-mail. Ce QR-code prouve que vous avez rempli le formulaire: vous le montrerez à l'embarquement. 

2. J'effectue un test PCR et je me mets en quarantaine

Une fois que vous avez rempli le PLF, vous n'aurez qu'à suivre les instructions de quarantaine et de test Covid que vous allez recevoir par SMS.

Sur base du PLF et de l'endroit où vous avez séjourné, le formulaire calcule en effet le risque que vous avez potentiellement couru dans le pays de destination. 


►►► À lire aussi : Fin de l'interdiction des voyages non essentiels : où peut-on voyager sans quarantaine au retour ?


En revenant d'une zone rouge, vous recevez également un premier SMS qui indique que vous revenez d'une zone rouge (à risque, donc). Il faudra alors se mettre en quarantaine en attendant de passer le test. Le second SMS indique le code à transmettre au centre de dépistage pour effectuer le test PCR. Ce code permet de recevoir le remboursement du test.

Vous passez un premier test le premier jour de quarantaine/retour et un autre test le 7e jour. Entre-temps, vous êtes bien évidemment en quarantaine. Attention, si vous ne respectez pas l'obligation de test et de quarantaine, vous risquez une amende de minimum 250 euros.

Lorsque votre test du 7e jour est négatif, votre quarantaine se termine après 7 jours à partir de votre retour. En revanche, s'il est positif, vous vous placez en isolement et vous restez chez vous pendant 10 jours. 

Les instructions pour prendre rendez-vous pour le test se trouvent ici, tout comme la liste des centres de dépistage en Wallonie et à Bruxelles. Bon voyage. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK